Connect with us

Actualité

Haut-Katanga: 9 présumés Mai-Mai totalisent 9 ans sans être jugés à Kasapa

Published

on

 

La sonnette d’alarme a été tirée ce jeudi 06 mai 2021 par le Réseau pour la réforme du secteur de la justice du Haut-Katanga. 9 présumés Mai-Mai arrêtés depuis 9 ans sont toujours en attente de leur procès afin de connaître leur sort.

D’après le RRSJ/Katanga, ils étaient au départ au nombre de 15. 4 ont trouvé la mort suite aux conditions carcérales difficiles, et deux autres qualifiés de “mineurs” ont recouvert leur liberté grâce à la médiation menée par le CICR.

Ce sont des éléments des FARDC en patrouille dans les campements des champs aux environs du village Kyalwe, groupement Musabila dans le territoire de Mitwaba, qui les ont pris en 2012 et acheminés à Mitwaba, puis à la prison de Kipushi sous prétexte qu’ils seraient des insurgés.

Après avoir passé plus de 7 ans de détention dans la prison de Kipushi sans jugement, neuf d’entre eux ont été transférés à la prison de Kasapa lors du processus de désengorgement de celle de Kipushi.

Pour le RRSJ/Katanga, cette situation viole les règles minima pour des personnes en détention et différents instruments internationaux et régionaux en matière de la promotion des droits de l’homme auxquels la RDC est partie prenante, la constitution du pays et le sens humain, qui nécessite l’attention des autorités judiciaires et politico-administratives au niveau du Haut-Katanga pour soit sa régularisation ou la relaxation simple de tous les détenus.

Il ‘agit des détenus en vie :
1.Banze Kalolo (Alias Marocain)
2.Bulongo Kalumba Papy
3.Ilunga Wa Kayombo Eustache
4.Kafita Maleji Jean Pierre
5.Kamwanya Henriette
6.Mabinga Kisolo
7.Mabotu wa Kumbwe Gérôme
8.Museka wa Maloba Ferdinand
9.Seya Kanyaka Jean Marie.

Se joignant au communiqué de la protection civile publié par l’ONGD Action contre la pauvreté, ACP en sigle, le Réseau pour la Réforme du secteur de la justice RRSJ/KATANGA plaide que les dossiers de ces détenus soient examinés urgemment pour que l’État de droit ait réellement son sens dans le secteur pénitentiaire.

Gédéon ELONGA Béni/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Actualité

UNAFEC : Umba Lungange Ladislas succède à Gabriel Kyungu wa Kumwanza !

Published

on

Fin d’intérim à l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), parti cher au feu Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Désormais ce parti membre de l’Union Sacrée est sous la commande de Umba Lungange Ladislas, député provincial du Haut-Katanga. Sa confirmation, en tant que successeur de Gabriel Kyungu wa Kumwanza, est intervenue ce samedi 15 juin 2024 à Lubumbashi, précisément à l’hôtel Tanganyika, lors du Congrès de redynamisation de l’Unafec, en présence des co-fondateurs de ce parti, ainsi que les membres de la famille biologique de Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Dans son mot de circonstance, le nouveau président national de l’Unafec a retracé son histoire politique dominée par sa fidélité aux côtés de “Baba” Gabriel Kyungu wa Kumwanza, fondateur de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo jusqu’à la création de leur parti politique. Il a invité tous le monde à l’unité pour une santé parfaite de l’Unafec, tout en invitant les “brebis galeuses” à rejoindre l’équipe. ” Nous venons de loin avec l’Unafec. Nous avons sérieusement combattus différentes dictatures. Aujourd’hui, nous allons mettre de l’ordre au sein de l’Unafec pour retrouver notre santé”, a-t-il déclare.

Notons que UMBA LANGANGE LADISLAS a assuré la présidence intérimaire de l’Unafec après la mort de Gabriel Kyungu wa Kumwanza, avant d’être élu, ce samedi, comme président national.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte