Connect with us

À la Une

Gouvernement : 76 % de nouvelles têtes, 17% de femmes( Ilunga Ilunkamba, Premier ministre)

Published

on

 

Fini le suspense, le premier gouvernement de l’alternance est là. C’est ce lundi 26 août à 5 heures du matin que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présenté la composition de son équipe.

A l’en croire, en effet, toutes les provinces ont été servis et le gouvernement n’attend que son investiture par l’Assemblée nationqle pour commencer son travail.

Ainsi, le Grand Kasaï a été servi à la hauteur de 25%, le Grand Kivu 22%, le Grand Katanga 15%, le Grand Bandundu 14%, le Grand Équateur 9% Kongo Central 9%, la Province Orientale 6%.

Au sujet du Genre, les hommes sont toujours largement majoritaires dans l’exécutif national. En clair, ils representent 83 %, alors que les femmes n’occupent que 17% de postes. Toutefois, a souligné le Premier ministre, il faut pondéré ce faible pourcentage par l’importance des portefeuilles accordés aux dames. ” Elles ont donc une vice primature, des ministères d’Etat, etc.”, a-t-il appuyé.

La plus grande innovation, a martelé le chef du gouvernement, c’est la large présence de personnalités qui n’ont jamais été ministres( 76,9%), au moment où les “revenants” détiennent 23 de fauteuils ministériels.

Une autre innovation, c’est l’intégration du ministère délégué des Personnes vivant avec handicap ( PVH) et celles vulnérables.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : La décision du chef Kombo contre la communauté Kasaïenne levée, pari gagné pour le député national Anaclet Kabeya

Published

on

Le chef du groupement de Kombo, secteur de Balamba, territoire de Sakania, vient de mettre un terme aux décisions prises contre la communauté kasaienne vivant dans sa juridiction. Celle-ci interdisait l’enterrement des Kasaïens au cimetière de Kasumbalesa village et la consommation de l’eau de Balamba.

La levée de toutes ces mesures est intervenue ce lundi 27 novembre 2023 grâce à l’implication personnelle du député national Anaclet Kabeya, sous l’accompagnement du représentant du chef de l’État dans le Grand Katanga, Michel KABWE MWAMBA.

C’est la cour royale du chef de groupement Kombo qui a servi de cadre à cet échange a bâton rompu, entre le chef Kombo et la délégation conduite par l’honorable Anaclet Kabeya.

Au nom de la population, toutes les communautés confondues, Anaclet Kabeya a demandé pardon au chef Kombo pour les échauffourées à la base de ces décisions occasionnant plusieurs dégâts matériels importants.

Nous venons, au nom de la population solliciter le pardon du chef Kombo, révoltée par le comportement incivique des certains compatriotes. Nous lui remercions pour la levée de toutes les mesures prises à l’endroit d’une communauté. J’invite la population au respect des autorités coutumières. Faisons la politique dans la tolérance, le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a besoin de la paix et de la cohésion nationale”, a-t-il martelé.

Dans la nouvelle décision portant la prise des mesures, le chef de groupement de Kombo exhorte la communauté kasaienne au respect du pouvoir coutumier, en insistant sur les conséquences de toutes ces mesures envers les récalcitrants.

Dépêché aussi sur place, le général FARDC EDDY YRUNG KAPEND insiste sur le renforcement de sécurité, tout en condamnant les mesures prises par le chef de groupement Kombo, promet de mettre la main sur toute personne qui marchera à l’encontre des lois de la République.

Joseph MALABA/CONGOPROFOND.NET 


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising