Connect with us

Société

Goma : OLPA inquiet après une tentative d’interpellation du journaliste Pacifique Mahamba 

Published

on

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exprime ses vives inquiétudes après une tentative d’interpellation  de Pacifique Mahamba, journaliste à
Blessing FM, station privée émettant à Goma, chef-lieu de la province
du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Pacifique Mahamba a échappé belle à une interpellation par plusieurs
éléments de police, le 29 juillet 2022. Ces policiers ont fait irruption dans les installations de Blessing FM à la recherche du journaliste.

Ils ont déclaré qu’ils recherchaient activement le journaliste qu’ils
accusaient d’avoir  diffusé, le 28 juillet 2022 sur les antennes de
Blessing FM, une  interview de M. Jules Ngeleza, président du Conseil
provincial de la  jeunesse de Goma, dénonçant  l’acte de viol sur une
fille mineure âgée de 15 ans perpétré par un policier commis à la sécurité de la concession de M. Joseph Kabila,  sénateur à vie, au quartier Lac vert de Goma.

La descente punitive aux installations de Blessing FM, sans aucun mandat, avait pour seul but d’arrêter le
journaliste et de l’amener à une destination inconnue.

Au regard de ce qui précède, OLPA condamne fermement ces actes
d’intimidations à l’endroit d’un professionnel des médias. Il s’agit
manifestement d’une atteinte grave au droit d’informer et d’être informé garanti par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par conséquent, OLPA appelle les autorités provinciales à mettre fin à
ces actes et de garantir la sécurité du journaliste Pacifique Mahamba.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Kinshasa: 4 ème édition de Kin Start-up, la fondation Hanns Seidel révèle la nouveauté

Published

on

By

 

C’est ce mardi 16 août 2022 lors d’une conférence de presse que Kinshasa-starup a révélé les modalités pour la 4 ème édition, et précisé de la continuité de l’appel à candidature lancé depuis le mois de juin passé.

La chargée des partenaires, Nathalia Lopocho a montré les avantages de cette fondation pour une bonne gouvernance. 3 intervenants dont Paul Martin Mutamba membre du jury et accélérateur de développement, coach D. Muller de la diaspora et Félix Mangangu coordonnateur de Ishango startups center ont animé ces échanges avec la presse.

Il y aura une présélection dans 5 provinces, y compris la diaspora européenne et brazzavilloise.

Pour les organisateurs, la particularité de cette nouvelle édition est que les entrepreneurs auront une cagnotte. Lors des précédentes éditions, le concours n’a pas remis l’argent aux entrepreneurs mais les a appris à lever les fonds.

Les gagnants de cette édition qui pointe à l’horizon auront, 5000$ pour le premier, 3000$ pour le deuxième et 2000$ pour le troisième.

Elie Mbeki, la lauréate du concours Kin-startups 3 ème édition a témoigné qu’aujourd’hui elle est chef d’entreprise. Elle a appris à structurer ses idées et défendre ses projets grâce à kin startups.

Il faut préciser que cet appel concerne les jeunes de 18 à 40 ans. Commencé en date du 22 juin, il prendra fin le 30 août .

Notons que Kin startups sera une télé réalité de la fondation Hanns Seidel avec 12 épisodes et sera diffusée par plus de 13 chaînes de télévision.

Astride Ntumba (Stagiaire IFASIC) & Benjamin Kapajika/ Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising