Connect with us

Société

Goma : 286 personnes interpellées dans un bouclage conjoint, FARDC et police nationale

Published

on

Dans le cadre de lutte contre la criminalité urbaine à Goma, les forces armées et police nationales, ont effectué un bouclage conjoint, dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 octobre, au quartier Kyeshero

Au cours de cette opération musclée, au moins 286 personnes, dont 6 sujets rwandais et 9 éléments FARDC et policiers, ont été interpellées.

Outre ces interpellations, les forces de sécurité annoncent également avoir saisi 4 armes AK-47, 5 chargeurs garnis de munition, des armes blanches, ainsi que des stupéfiants.

Interrogé à ce sujet par la presse locale, le général Mulumba Ghislain, commandant de la 34 ème région militaire, confirme ces chiffres et rassure que les personnes interpellées seront verbalisées devant les instances judiciaires.

Cet officier de l’armée congolaise a saisi l’occasion pour appeler la population à la collaboration avec les services de sécurité et à soutenir l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri

Tout en saluant cette action des forces de sécurité congolaise, la société civile du Nord Kivu appelle à l’intensification de ces actions sur toute l’étendue de la province, particulièrement dans la région de Beni.

Cette structure citoyenne, qui s’est confiée à congoprofond.net, justifie sa position par l’insécurité grandissante et caractérisée par des massacres des civils, des kidnappings et des pillages des biens des civils à Beni et territoire.

Par ailleurs, à titre de rappel, une centaine des présumés criminels avaient été interpellés dans le territoire de Nyiragongo, en septembre dernier.

Dans un autre bouclage conjoint, les FARDC et la police avaient réussi à mettre la main sur 243 autres personnes aux quartiers Mapendo et Mikeno, toujours dans la ville de Goma

Nehemy Mbusa/congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Bukavu : La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi au chevet des familles des écoliers victimes d’un accident de circulation

Published

on

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) a compati avec  familles éplorées de 8 écoliers ayant perdu la vie, avec leur chauffeur, lors d’un accident de circulation survenu le mardi 28 juin dernier à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Ce geste de compassion de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, du nom de la Distinguée Première Dame de la RDC, vient en appui aux efforts déjà déployés par le Gouvernorat du Sud-Kivu.

C’est ce vendredi 1 juillet 2022 que les corps de 7 enfants et leur chauffeur ont été inhumés. En attendant l’arrivée du père d’un des défunts, bloqué à Mbandaka, sa dépouille mortelle sera inhumée ultérieurement.

Notons qu’une messe a été dite en la mémoire de toutes ces victimes, en la Cathédrale Notre Dame de la Paix d’Ibanda de Bukavu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising