Connect with us

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

FP2030 : Les pays d’Afrique Centrale en réunion stratégique, du 15 au 17 juillet à Kinshasa, pour la promotion de la planification familiale

Published

on

Le Bureau Régional de l’Afrique du Nord, de l’ouest et centrale en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique, de l’Hygiène et de la Prévention, et les partenaires, réunissent les délégués constituant la structure des points focaux nationaux du FP2030 de six États d’Afrique centrale à Kinshasa-RDC du 15 au 17 Juillet 2024 pour encourager la planification familiale volontaire et basée sur les droits dans la sous-région à travers le renforcement de la coordination des points focaux.

Cet atelier de trois jours vise à faciliter l’établissement de partenariats efficaces entre les acteurs de la planification familiale en Afrique centrale et à accroître l’accès et l’utilisation d’une contraception moderne volontaire, de qualité et fondée sur les droits pour toutes les personnes qui en ont besoin ou qui le souhaitent dans la région.

L’atelier comprendra des discours d’ouverture, des discussions de groupe et des séances de travail sur un large éventail de sujets liés à la planification familiale, notamment :
– Créer une obligation de rendre compte en renforçant et en établissant les plans d’action nationaux existants.
– Promouvoir l’utilisation de pratiques à fort impact pour la mise en œuvre et l’extension de la planification familiale ; et
– Financer les programmes de planification familiale, y compris la mobilisation des ressources nationales ;
– Comprendre les stratégies de mise en œuvre de la planification familiale dans les situations d’urgence et promouvoir la résilience.
– Aligner les plans d’action nationaux sur les nouveaux piliers d’action de la stratégie pour les adolescents et les jeunes en Afrique centrale.

Les efforts de collaboration de FP2030 et de ses partenaires soulignent l’importance de la planification familiale pour assurer la stabilité et la pérennité de la sous-région.

À propos de FP2030

FP2030 est le seul partenariat mondial centré uniquement sur la planification familiale. “Nous œuvrons pour que chacun, partout, puisse accéder à des contraceptifs volontaires, fondés sur les droits et de qualité, et les utiliser, quels que soient son lieu de résidence, son mode d’identification, son âge ou son statut de partenaire. Cet objectif unique nous permet de rassembler le plus grand nombre possible de partenaires dans toutes les disciplines et tous les secteurs, tout en plaçant la planification familiale au carrefour des programmes mondiaux de santé, de développement et d’égalité des sexes”, précisent ses animateurs.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte