Connect with us

Politique

RDC : les femmes politiques réclament 50% de participation aux processus électoraux

Published

on

Ce Vendredi 14 juin 2024, à Memling Hôtel, les femmes politiques, les activistes de la société civile et les personnes vivant avec handicap (PVH) ont réclamé leur droit de participation à 50% dans la sphère politique de République Démocratique du Congo.

Au cours d’un atelier organisé par Kinshasa NEWSLAB, avec la participation d’Internews et LePouvoirdesfemmes, ils ont abordé la question liée aux “Réformes du cadre légal”.

Les intervenants à cet échange étaient respectivement, Germain Kuna, professeur à l’UNIKIN, Grâce Lula du CAFCO, Dorcas Vualelo, activiste de la jeunesse féminine et Ferdinand Kapanga de la CENI.

Dans son allocution, Ferdinand Kapanga a brossé le système proportionnel à listes ouvertes, système électoral actuel, qui d’après lui, “bloque les quotas des femmes dans les processus électoraux“.

Il a invité les autorités compétentes à la réforme du système électoral en RDC, passant au système proportionnel à listes bloquées pour permettre aux femmes, jeunes et personnes vivant avec handicap d’avoir des sièges réservés.

De son côté, le professeur Germain Kuna a martelé sur la socialisation des jeunes filles aspirant à la politique afin de renforcer leur éducation. Ceci leur donnera aussi du respect et de la considération, car dit-il “53% de la société congolaise est composé des femmes“.

Grâce Lula du cadre permanent de concertation des femmes congolaise (CAFCO) et Dorcas Vualelo ont confié que “la constitution du pays et l’article 13 de la loi électorale donnent des opportunités aux femmes mais pas les hommes”

L’homme devrait supporter la femme auprès d’elle comme sa partenaire de travail“, a déclaré Grâce Lula.

Quant à Dorcas Vualelo, elle a proposé quelques pistes de solution, entre autres, changer les considérations culturelles (conceptions), inculquer aux enseignants la mentalité qu’il n’existe pas de disparité entre homme et femme et outiller financièrement la femme pour lui permettre une campagne électorale réussie.

Retenons que ces assises ont constitué de réunir les efforts visant à mettre la femme dans sa place méritée en terme de gestion de la République.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

PDL-145 T : Pour la CFEF, le taux d’achèvement des ouvrages de la 1ère phase est de 52% (Alain Lungungu, Coordonnateur)

Published

on

Le coordonnateur de la Cellule d’Exécution des Financements en faveur des États Fragiles (CFEF), Alain Lungungu Kisoso, a démontré l’état d’avancement des travaux du programme de développement à la base de 145 territoires (PDL 145 T) dans les provinces où cette cellule est à l’oeuvre.

Intervenant au cours d’une conférence-débat organisée par la Dynamique Judith Suminwa Tuluka, ce mercredi 17 juillet, au capitole de Rotana hôtel de Kinshasa, Alain Lungungu a fait savoir que jusqu’à fin juin 2024, le taux d’achèvement des ouvrages est de 52℅, sur les 635 ouvrages prévus dans la phase 1 d’exécution du PDL- 145 T.

Ces statistiques concernent les 7 provinces dans lesquelles la CFEF assure la mise en oeuvre de ce programme, à savoir Kongo Central, Kwango, Kwilu, Maï-Ndombe, Equateur, Sud-Ubangi et Nord-Ubangi.

Dans son intervention, Alain Lungungu a indiqué que pour la première phase du programme, il est prévu la construction et l’équipement de 360 écoles, 232 centres de santé et 43 bâtiments administratifs.

En effet, fin juin 2024, un taux d’achèvement de 53℅ d’écoles primaires est réalisé, 46% pour les centres de santé et 79℅ pour les bâtiments administratifs.

Nous sommes déjà à plus des 300 ouvrages réalisés sur plus 635 prévus dans la phase 1, soit 52%, à raison de 53℅ pour les écoles primaires, 46 ℅ pour les centres de santé et 79℅ pour les bâtiments administratifs. Les bâtiments administratifs, écoles, centres de santé ont été en paille dans presque tous les territoires, il a fallu un leadership éclairé de S.E.M le président Felix Tshisekedi pour que la donne soit changée. Aujourd’hui dans certains coins de la république, les choses ont été modernisées”, a-t-il déclaré à l’assistance.

Il est important de noter que les 7 provinces précitées sont composées de 43 territoires. D’après la CFEF, 43 entreprises ont été responsabilisées à raison d’une entreprise par territoire. À fin juin 2024, le taux de démarrage des travaux est de 98%.

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte