Connect with us

Société

Fraude à l’EPST : l’ONG YMAE surprise et dénonce l’alignement à la banque de son S.G Serge Bondedi comme Directeur-Chef de Service

Published

on

L’Organisation non gouvernementale « Young Men Action for Education » (YMAE), engagée dans les questions de l’éducation, a appris avec surprise et dénonce l’alignement dans une Institution bancaire de la place, de son Secrétaire Général et Représentant juridique, Serge Bondedi Eleyi, en qualité de Directeur Chef de Service à l’EPST et ce, en vue de bénéficier d’une prime sans son assentiment.

A travers un communiqué de presse datée du 30 mai 2024 et dont copie est parvenue à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, le Secrétaire – Exécutif chargé de Communication de l’YMAE, IBENDELO ETANA Audry, déclare que : « Le Secrétaire Général et Représentant Juridique de l’Ong Young Men Action for Education « YMAE Ong » en sigle, Monsieur BONDEDI ELEYI Serge apprend avec étonnement et ébahissement et, dénonce avec la dernière énergie l’alignement de son nom comme Directeur Chef de Service à l’EPST en vue de bénéficier d’une prime et ce, à son insu et contre son assentiment dans une Institution Bancaire de la Place où il ne dispose même pas d’un compte ».

Et d’ajouter : « En conséquence, le Secrétaire Général et Représentant Juridique, tout en remerciant les intéressés pour ce geste qui semble être de bon cœur à l’égard de sa personne pour son engagement et ses réalisations en faveur de la communauté, cependant, se dit non preneur ni demandeur de cette offre qui en réalité constitue un piège et une antivaleur dans le but d’obscurcir son image, sa personne et sa réputation et d’affaiblir son engagement dans la lutte contre la fraude, la tricherie et toute autre forme d’antivaleur dans le secteur de l’éducation et de la formation en République démocratique du Congo et dans le monde ».

Contacté par notre rédaction pour des précisions sur l’auteur de ce qu’il qualifie de fraude, la banque et sa fonction officielle au sein de l’EPST, Serge Bondedi s’est limité à dire : « l’essentiel est fait, la dénonciation. Ni pour nuire à qui que ce soit. C’est juste, dans la mesure du possible, éviter de bénéficier d’un droit reconnu aux seuls Directeurs-Chefs de Service que je ne suis pas, ce qui peut être assimilé à une fraude ou une tricherie ».

Et de préciser : « Si c’est pour m’aider, je reste ouvert et disposé, mais dans le strict respect de ma personnalité ainsi que de mon combat et engagement ».

Par contre, toutes nos tentatives pour obtenir des explications des autorités de l’EPST sur cette affaire sont restées vaines. Les nouvelles autorités ont intérêt à être regardantes pour lutter contre la dilapidation des deniers publics.

Bref, notons que Serge Bondedi est membre de plusieurs commissions et acteur engagé de la Société Civile, puis activiste du droit à l’éducation qui fait de la lutte contre les antivaleurs son cheval de bataille, avec sa thématique « Ecole Eza Mombongo te ».

Jules Kisema Kitantu/CONGOPROFOND.NET

 

 

 

 

 

 


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte