Connect with us

Actualité

Forum sur les réformes électorales : les députés FCC disent “NON” et rappellent le cadre approprié pour cette démarche

Published

on

La rétrospective des activités de la session de mars et la convocation d’un forum sur les réformes électorales étaient à l’ordre du jour de la rencontre entre les présidents des groupes parlementaires du FCC et le chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba à l’immeuble intelligent situé à Kinshasa/Gombe.

“Nos discussions ont tourné d’abord sur la rétrospective de ce qu’a été notre session de mars. Nous avons évalué ensemble tous ce que nous avons connu comme activité. Comme vous le savez tous, nous avons connu une session très difficile, les parlementaires que nous sommes, nous avons connu des traumatismes divers, verbaux, physiques avec la perte d’un de nos collègues. Tout ça parce qu’on faisait notre travail comme parlementaire, élu du peuple. Voilà pourquoi nous sommes venus porter la voix des honorables députés du FCC, par ricochet de tous les députés, pour que pareille situation ne puisse plus être vécue lors de la prochaine session qui sera budgétaire”, a dit Didier Manara, président du groupe parlementaire du PPRD et porte-parole ce lundi 10 août 2020 à l’issue de la réunion.

Pour ce qui est du deuxième point, Didier Manara a réaffirmé la position de sa famille politique sur l’inopportunité de ces assises.

“Nous sommes venus remettre officiellement à son excellence le Premier Ministre, notre déclaration contre la tenue d’un prétendu dialogue parce que nous avions trouvé que ce dialogue qui est prôné par certains de nos collègues et quelques membres de la société civile, est inopportun. Comme députés nationaux, nous sommes ouverts et positifs pour que cette question autour de la matière électorale soit discutée lors de la prochaine session prévue dans un mois”, a ajouté le président du groupe parlementaire du PPRD.

À lui d’ajouter: “Nous pensons que cette question doit être discutée au sein des institutions et je crois que le peuple congolais sera victorieux et gagnant”.

À l’heure actuelle, le groupe de 12 personnalités politiques et sociales poursuit des contacts avec les différents acteurs de l’environnement politique congolais.

MUAKAMU CLEMENT/CONGOPROFOND.NET