Connect with us

Actualité

Football : «Allez-y les Léopards» vole au secours de l’animateur « Evoloko » Salem Matongo

Published

on

Très malade, l’animateur des équipes nationales, toutes disciplines sportives confondues, et aussi du Daring Club Motema Pembe de Kinshasa, Salem Matongo mieux connu sous le nom d' »Evoloko » a bénéficié d’une visite de réconfort de la part du numéro un de la structure d’accompagnement des Léopards appelée «Allez-y Les Léopards », le mécène Emmanuel Ciguge.

Sans tambour ni trompette, ce dirigeant sportif s’est rendu, ce dimanche 17 mai 2020 dans la soirée, au domicile du malade situé dans le quartier populaire de Kingabwa dans la commune de Limete sur la route menant à la cité du Fleuve.

Animé par le souci de voir cet acteur important du sport congolais, en général, et kinois en particulier, reprendre ses activités comme d’habitudes, Emmanuel Ciguge lui a remis une petite enveloppe afin d’assurer les soins médicaux en attendant l’intervention des autres.

Par ce geste, le bienfaiteur a voulu lancer un appel à tout celui qui, d’une manière ou d’une autre, bénéficie des services de ce grand animateur connu dans la sphère du football non seulement en République démocratique su Congo mais également sur le continent.

Plusieurs fois plébiscité meilleur dans sa catégorie, Evoloko Salem Matongo a même ramené un trophée de la dernière CAN Égypte 2019. Il a été donc élu «Man of the match», entendez l’homme du match, lors de la rencontre qualificative pour les huitièmes de finale des Léopards face aux Warriors du Zimbabwe.

Profitant de l’occasion, ce féru des stades a lancé un appel de détresse à tous les sportifs.  » J’attends de l’aide pour me faire soigner. J’ai mal au niveau de mon ventre et beaucoup de douleurs… », a-t-il avoué avant de citer nommément le patron de l’instance faîtière du football au pays, le président Constant Omari Selemani, la fédération toute entière et aussi la Ligue nationale de football et ses dirigeants sans exception aucune. «J’invite toute la presse à faire du bruit pour moi, comme je l’ai toujours fait au stade lors de différentes rencontres sportives», a-t-il conclu en remerciant vivement son visiteur et bienfaiteur, Emmanuel Ciguge.

Jean de Dieu Mukendi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Patrick Muyaya : » Kagamé est le dernier sur la liste mondiale des démocrates ! »

Published

on

Accusant le président Félix Tshisekedi de manœuvrer, avec la guerre de l’Est, pour éviter d’organiser les élections en 2023, le président du Rwanda, Paul Kagamé, a été classiquement recadré par le porte-parole du gouvernement de la RDC, Patrick Muyaya, ce jeudi 1er décembre au cours d’un briefing avec la presse à la RTNC. En un mot, indique-t-il, Kagamé n’a pas qualité de s’exprimer sur cette question de souveraineté nationale.

 » Avant que Paul Kagamé se prononce sur les élections en RDC, il devrait avant toute chose répondre sur l’existence de la liberté d’expression et de manifestations dans son pays mais aussi de ses méthodes d’accession au pouvoir et surtout de la pratique mise en place pour s’éterniser au pouvoir », a appuyé le porte-parole du gouvernement.

Au regard de toutes les violations des droits de l’homme dénoncées par son opposition et plusieurs organisations indépendantes, Patrick Muyaya a conclu que Paul Kagamé « n’est pas un modèle en ce qui concerne la démocratie ».

Des déclarations qui transpirent la déception 

 » Les déclarations qu’il fait sont consécutives à sa déception de toujours penser joué un rôle en RDC, parce qu’il se fait non seulement porte-parole du M23, mais aussi il se présente, lui et son gouvernement, comme protecteur des groupes armés de communautés congolaises. Au nom de quel mandat ? Il est possible pour lui de faire la politique dans son pays et de nous laisser la nôtre. Quoiqu’il en soit, ce n’est pas lui qui doit venir nous dire ce que nous devons faire”, a déclaré Patrick Muyaya.

Pour lui, l’objectif derrière toutes ces agitations est de déstabiliser politiquement le Président Félix Tshisekedi. “Son ambition, c’est de déstabiliser politiquement le président Tshisekedi. C’est l’œuvre dans laquelle il est engagé et je pense que certains de ses alliés le lui ont dit. Ce n’est pas parce que vous agitez un mouvement terroriste que vous allez vous faire renaître parce que c’est la violence qui vous a toujours guidé et vous pensez que cela est suffisant pour perturber non seulement la RDC de manière entière pour briser justement l’élan dans lequel nous sommes”.
Ayant décelé le stratagème de Paul Kagame qui cherche à interférer dans les prochaines élections afin de s’assurer qu’en 2023, il aura certains acteurs politiques acquis à sa guise pour continuer le bradage et le pillage de réssources naturelles que dispose la RDC, Patrick Muyaya a énuméré les raisons pour lesquelles le président Kagame devrait s’abstenir d’un quelconque commentaire sur ce qui concerne les élections. « Premièrement, avant de parler des élections, on doit parler de la liberté d’expression. Est-ce que la liberté d’expression existe au Rwanda ? Deuxièmement, on parle de liberté de manifestation. Est-ce que la liberté de manifestation existe au Rwanda ? Non. Troisièmement comment il est arrivé au pouvoir ? Quelle est la méthode qui a été utilisée ? Quatrièmement, je ne vous rappelle rien mais vous vous souvenez du référendum qui s’est tenu, je crois en 2015, ou à 99,1% ou 98,1%, on a dit oui à une forme de présidence à vie parce qu’il s’est assuré de rester au pouvoir jusqu’en 2034 […] Je pense qu’en ce qui concerne la démocratie, mondialement, il est le dernier sur la liste, c’est connu ! », a conclu le ministre Muyaya.
Sandra Kagaba/CONGOPROFOND.NET

There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising