Dev Solaire

Connect with us

Actualité

Fonction publique : le Gouvernement adopte le projet «FRAP» de paie des agents de l’Etat

Published

on

Au cours de la 48e réunion du conseil des ministres, tenue ce vendredi 11 septembre 2020 par visioconférence, le ministre de la Fonction Publique, Yolande Ebongo, a réussi à faire adopter le projet de la constitution d’un fichier de référence de l’administration publique (FRAP) en vue l’implémentation d’un Système intégré de gestion des
ressources humaines et de la paie des agents de l’Etat (SIGRH-Paie).

Exposant sur ce dossier, la ministre Yolande Ebongo a indiqué que celui-ci contient le résumé du rapport à mi-parcours sur le processus de la mise en place
d’un fichier unique fiable et sécurisé des agents et fonctionnaires de l’Etat,
par l’utilisation des Nouvelles technologies de l’Information en cours au niveau du linistère de la Fonction Publique.

“C’est ainsi qu’une fois arrivée à la tête de ce ministère, j’ai initié avec l’appui des partenaires techniques et financiers (Banque mondiale, AFD), les travaux de constitution de ce fichier de référence de l’administration publique. Ces travaux ont consisté en la création d’un fichier unique de référence de tous les agents de l’Etat du régime général à partir des listes déclaratives actualisées par emboîtement de toutes les administrations et services exécutés suivant un macro-processus bien élaboré. Ces travaux ont été exécutés par étapes, en commençant par la préparation des listes déclaratives par les administrations, réception et pretraitement, agrégation des salaires qui consomment près de la moitié de budget national à ce jour”, a soutenu Yolande Ebongo dans une note technique à l’intention des membres du Gouvernement.

En résumé, elle a proposé une série de mesures à court, moyen et long terme, destinées à arrêter l’hémorragie financière et asseoir
le système de gestion moderne et fiable des ressources humaines de la Fonction Publique.

C’est pour pérenniser les résultats déjà obtenus et parachever le processus
de numérisation de l’ensemble des données de l’Administration publique
que la ministre a souhaité la validation par le Gouvernement des mesures formulées.

Après débats et délibération, le conseil des ministres a adopté le dossier, mais au titre de mesures conservatoires de faire enlever des listes de paie les
éléments actuellement payés en violation de la loi.

Jolga Luvundisakio/Congoprofond.net

%d blogueurs aiment cette page :