D’où sa sollicitation de l’implication du ministre des hydrocarbures pour faire respecter l’ordre établi dans la construction des pompes à essences afin d’éviter l’anarchie dans ce secteur.

“Je suis venu sensibiliser le ministre en charge des hydrocarbures sur la situation que connaît la ville de Kinshasa par rapport à la multiplicité des stations d’essences qui pillulent de partout mais qui ne respecte ni les règles environnementales moins encore les impératifs de la santé publique. Je suis élu de Lemba, il y a des stations qui sont construites en désordre, on occupe tous les endroits publics et même là où il y a des câbles électriques, la tuyauterie de la Regideso, on construit les stations même devant les habitations, les paisibles citoyens ne savent plus entrer dans leur parcelle ni sortir”, a-t-il expliqué à la presse au sortir de son échange avec le ministre.

À titre d’exemple, Peter Kazadi indique qu’en face du camp Mobutu, il y a eu une station qui est construite sur les câbles de la Snel haute tension, sur la tuyauterie de la Regideso, et juste à moins de 3 mètres des parcelles qui sont derrière.

Le ministre des hydrocarbures qui avait déjà ce chantier parmi ses préoccupations à rassurer son hôte sur sa volonté de remettre de l’ordre dans ce secteur. ” Il m’a dit que qu’il sera diligent, il est également préoccupé par le souci qui m’anime, il est aussi proche de la population que moi. Il m’a promis d’agir dans un bref délai”, a-t-il rapporté.’

Rappelons que l’assembléeprovinciale de Kinshasa avait décidé, le lundi dernier, de mettre en place une commission d’enquêtes parlementaires afin d’établir de la lumière sur l’érection des stations services devenue récurrente dans la capitale congolaise.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET