Connect with us

Culture

Festival Amani 9 : Bravant la pluie, Innoss’B, Papy Kero, La Diva Joy, etc. ont dansé et chanté pour la paix à Bukavu

Published

on

La 9ème édition du Festival Amani a ouvert ses portes ce vendredi 10 février 2023 à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Innoss’B, Papy Kero et plusieurs autres artistes ont ambiancé les festivaliers.

C’est l’Athénée d’Ibanda qui a accueilli cette neuvième édition. Une première qui se déroule en dehors de Goma, au Nord-Kivu, fief habituel de cet événement culturel d’envergure.

Chanter, danser pour la paix

Pour le premier jour, Bukavu a vécu son premier festival Amani. Des artistes de différentes tendances ont mis le feu  pour le grand plaisir du public malgré l’averse qui tombait.

C’est tout d’abord Black Firi-Afande Police-Jomar- Leloup qui ont donné le go, avant que Master B Shako s’invite sur scène.

La diva Joy, Papy Kero et Innoss’B sont les 3 artistes qui ont clôturé le premier jour.

Innoss’B, le chouchou du public

Déjà présent en 2014 et 2020, Innoss’B était une nouvelle fois très attendu par le public de cette neuvième édition du Festival. Le “Jeune Leader” a offert un show aussi « exceptionnel » à l’Athénée d’Ibanda, malgré la pluie qui s’abattait pendant sa prestation. Cependant, l’intempérie n’a pas empêché les “Lovers d’Afro-Congo” de communier avec leur star.

Notons qu’outre les concerts, les festivaliers ont eu bénéficié des rencontres culturelles favorisant le vivre ensemble.

Notons que durant 3 jours, les peuples de la région se sont rassemblés, à Bukavu, par la culture et se sont offerts un espace de fête, loin des problèmes quotidiens et des spectres de la guerre.  Le Festival Amani, c’est aussi un rendez-vous annuel pour redorer l’image de l’Est de la RDC et de montrer au monde la volonté qu’ont les jeunes de la région de construire un avenir meilleur et d’user de leurs talents pour y arriver.

Au-delà de Papy Kero ou Innoss’B passés au premier jour, des artistes comme Didier Awadi, HK, Mayaya Santa, Nay Wa Mitego, Reddy Amisi , Yekima de Bel’Art et d’autres encore sont attendus.

Cette neuvième édition se déroule sous le thème « le Bénévolat au service de la communauté ».

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte