mbet

Connect with us

À la Une

FECODELAT : George Koshi élu président et remplace Émile Ngoy

Published

on

 

George Koshi est désormais le nouveau président de la Fédération congolaise de Lawn Tennis, en remplacement d’Émilie Ngoy Kasango, après avoir gagné aux élections tenues le mardi 9 juillet 2019, au siège national du Comité olympique congolais.

Koshi a donc remporté avec 14 voix sur les 23 votants, tandis que son challenger Émile Ngoy est sorti avec 9 voix.

Le nouveau président de cette fédération aura un mandant de 4 ans et son programme est articulé sur 8 axes, entre autres, la réforme des infrastructures, la formation des arbitres, entraîneurs et administratifs, etc.

Il convient de rappeler que lors du premier tour organisé le samedi 06 juillet dernier, il n’y a eu ni vainqueur, ni vaincu puisque les deux candidats avaient obtenu chacun 11 voix.

Sportivement, le président sortant, Émile Ngoy Kasango, a félicité le nouveau président et promis son engagement pour le bien du tennis surtout qu’il est vice-président de la Confédération africaine, mais aussi président de la zone 3.

Ci- dessous, la composition du comité élu :

•Président : Georges Koshi, 14 voix ; •1er Vice-président : Nimilongo Pene Franck 14 voix ;
• 2e Vice-président : Docteur Kabeya 22 voix ;
•3e Vice-président : Danielle Remus, 12 voix ;
•4e Vice-président : Kasongo Masumbu ;
•Secrétaire Général : Djweya Bokulaka Augustin 18 voix ;
•Sécretaire Général Adjoint : Basukangi Bahati ;
•Trésorier Général : Malengela, 19 voix ;
•Trésorier Général Adjoint : Bola Léon ;
•Membres : -Kimbuta Pumbu Patrick, 13 voix ;
-Massele Lukungwe Libère, 12 voix.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising