Now Reading:
FEBACO: le SG Okito ordonne la réorganisation des élections
Full Article 2 minutes read

FEBACO: le SG Okito ordonne la réorganisation des élections

Le secrétaire général aux Sports, Barthélémy Okito, est monté au créneau, ce lundi 5 novembre 2018, pour mettre fin au quiproquo qui règne au sein de la Fédération de basketball du Congo (FEBACO) depuis les dernières élections à la tête de cette structure.

“La Direction des Activités Physiques et Sportives considère que cette assemblée était pleine d’irrégularités et doit être réorganisée surtout que le poste du president est vacant, puisque le président sortant a obtenu 20 voix au lieu de 22”, a déclaré le SG Okito.

Et de rencherir : “la Febaco doit convoquer dans le délai réglementaire une autre assemblée générale extraordinaire élective où tout doit se faire dans la transparence et dont les électeurs seront contrôlés et connus, le mode de vote édicté et à défaut de le faire, l’État va retirer sa delegation de pouvoir”, a-t-il menacé.

Le secrétaire général aux Sports a encore précisé : “généralement dans les différents statuts des ASBL, on fixe entre 45 jours à 60 jours ou même 90 jours pour reprendre une assemblée élective, mais entretemps le comité sortant expédie les affaires courantes et est astreint de prendre des décisions importantes”.

Barthélémy Okito a aussi rappelé que ce comité sortant avait transmis un PV au manuscrit, rejeté par la direction des activités physiques et sportives.

Rappelons que la Fédération de basketball du Congo (FEBACO) a tenu, le 26 octobre dernier, son assemblée générale extraordinaire et élective au cours de laquelle la direction des activités physiques et sportives a constaté plusieurs irrégularités.

Boniface Mwawatadi, a été réélu président avec 20 voix sur 42 votants, alors que son challenger direct Fofo Konzi avait obentu 19 voix.

Selon les observateurs ces élections ont été émaillées de beaucoup d’ irrégularités, entre autres, la liste des électeurs qui devrait être publiée 48 heures avant le scrutin, mais ce n’était pas le cas. Les candidats ont vu la liste des électeurs le même jour des élections et quelques électeurs ajoutés par la main le jour du scrutin. En plus
ces élections n’étaient pas arrivées à son termes.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :