Connect with us

À la Une

F. Tshisekedi : « Sans moyens de l’État comme notre adversaire, nous allons battre campagne… »

Published

on

Félix Antoine Tshisekedi, le candidat président de la République de la coalition « Cap pour le Changement » a, au cours d’un interview accordée au journal Afrique de TV5 ce lundi 26 novembre 2018, indiqué qu’il est serein pour le financement de sa campagne électorale.

« Nous comptons sur les cotisations des membres et des amis de l’extérieur. Nous n’avons pas les moyens de l’État comme notre adversaire principal, mais sur ce point là, je suis tranquille, nous ferons la campagne », a affirmé le candidat de la coalition Cap pour le changement.

Aussi, a-t-il rappelé que conditionner la participation aux élections par le retrait de la machine à voter est synonyme de « faire le jeu du pouvoir en place qui ne jurait que par le boycott de l’opposition depuis le début du processus électoral ».

« Aujourd’hui, je suis bien curieux de voir quelle sera l’attitude de monsieur Fayulu le 23 décembre, lui qui incarne la ligne dure de l’opposition qui s’oppose à participer aux élections avec la machine à voter. Et j’en profite pour inviter ses électeurs à voter pour nous parce qu’il est censé ne pas être là, car tout indique que maintenant nous irons aux élections avec la machine », a-t-il appuyé sur le plateau de TV5.

À cet effet, il a demandé aux électeurs de Martin Fayulu de rejoindre leur camp, d’autant plus que les élections en cours vont se dérouler avec la machine à voter, « chose qui ne passe pas chez nos amis de la coalition Lamuka ».

Poursuivant son raisonnement, le président de l’UDPS propose:  » Il faut plutôt mettre en place des stratégies pour contourner la machine à voter au lieu de se lancer dans un combat qui est perdu d’avance ».

À la question de savoir si son secrétaire général Jean Marc Kabund a Kabund est le vrai patron de l’UDPS, le fils Tshisekedi a rappelé que »le véritable chef de l’UDPS , c’est Félix Tshisekedi. S’agissant de sa réaction après la signature de l’accord de Genève, « le Secrétaire Général n’avait reflété que l’injonction ou aspirations de la base en parlant de l’ultimatum », a-t-il souligné. « En tant qu’individu , JM – Kabund n’a aucune injonction au président », précise Fatshi.

Convient-il de rappeler que c’est ce mardi 27 novembre 2018 que Félix Antoine Tshisekedi et son allié Vital Kamerhe vont regagner la capitale congolaise après un long séjour à l’étranger.

Et sur terrain, les états major de ces deux partis se mobilisent pour réserver un accueil chaleureux à leurs leaders qui, pour eux, ont mis en avant plan l’intérêt de la nation, mais aussi le souci de l’alternance tant réclamée par la population congolaise.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi honore la 6ème promotion de l’École de Renseignement Militaire

Published

on

Cent quatre vingt-cinq (185) Officiers de renseignement militaire ont reçu des mains de Denise NYAKERU TSHISEKEDI les brevets de fin de formation ce vendredi au Centre supérieur militaire dans la commune de Ngaliema.

L’épouse du Chef l’Etat a, à cette occasion, témoigné son soutien aux vaillants militaires qui défendent, de fois au péril de leur vie, l’intégrité du territoire national en ce moment où le pays fait face à une guerre injuste imposée par le Rwanda à cause de ses ressources naturelles.

Pour la Distinguée Première dame, l’engagement de servir sous les couleurs du drapeau national est un motif de fierté mais aussi une marque de courage exceptionnel.

 » C’est une vraie source d’inspiration sur le sens du devoir pour nos populations et particulièrement pour notre jeunesse.
En tant que femme congolaise, je me réjouis de la présence de cinq (5) femmes parmi les 185 lauréats de cette promotion. Cependant , je me questionne sur le faible taux de représentativité de la femme dans cette session soit 3%.
Ce constat est presque général au sein de nos forces de sécurité « , a-t-elle dit.

Denise NYAKERU TSHISEKEDI a, à cet effet, plaidé auprès des autorités militaires pour qu’elles assurent une présence féminine dans le commandement des différents services de sécurité et d’impliquer davantage les femmes dans les opérations dans les zones de conflit.

Cela aiderait, à l’en croire, à la prévention de certaines formes de discrimination que pourrait subir les femmes au sein de l’ appareil sécuritaire et à la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre en zone de conflit.

La Première Dame a, par ailleurs, indiqué que cela ne peut être possible que si les femmes elles-mêmes comprennent qu’elles ont des capacités pour servir le pays dans ce domaine.

Pour sa part, le Chef d’Etat Major des FARDC, Christian TSHIWEWE SONGESHA, a exhorté les lauréats à mettre à contribution les connaissances acquises pour améliorer la qualité des services de renseignements en RDC.

L’effectif de ces officiers de renseignements était de Deux -cent- cinquante six (256), cent quatre vingt cinq (185) réussites avec cinq (5) distinctions, trente-six (36) échecs, trente- trois (33) ont abandonné et deux(2) sont décédés.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising