Connect with us

À la Une

Présidentielle 2018: Pierre Lumbi à la tête de l’équipe de campagne de Martin Fayulu

Published

on

Martin Fayulu, le candidat de la coalition « LAMUKA » à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, a rendu public ce lundi 26 novembre 2018 au siège du G7 la composition de son équipe de campagne. Cette équipe comprend trois structures, notamment la direction nationale, la coordination provinciale et les départements.

L’on a constaté dans cette équipe que Pierre Lumbi Okongo a été désigné directeur national de campagne. Il sera secondé par Ève Bazaiba, nommée porte-parole et chargée des médias, et de Olivier Kamitatu comme chargé de communication et de nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). La mobilisation et la propagande seront chapeautées par Mbozi wa Mbozi, cadre du MLC.

Par ailleurs, Jean – Bertrand Ewanga, Francis Kalombo, Jean-Claude Vuemba sont notamment nommés au collège des porte-paroles. Salomon Kalonda et Jacques Lungwana ont été respectivement nommés trésorier national et trésorier adjoint.

Par la même occasion, José Endundo s’occupera des relations diplomatiques de l’équipe de campagne, alors Gabriel Kyungu Wa Kumwanza battra campagne pour Martin Fayulu dans la région du Katanga dans sa configuration actuelle démembrée en 4 provinces (Haut Katanga, Haut Lomami, Lualaba et Tanganyika).

Signalons que dans la capitale Kinshasa, la campagne du candidat Fayulu sera assurée notamment par Devos Kitoko, alors qu’au Nord-Kivu elle sera coordonnée par Jean – Baptiste Kasekwa.

En outre, l’on a noté l’absence de deux proches de Moïse Katumbi. Il s’agit de Delly Sessanga (secrétaire général de Ensemble) et Claudel Lubaya, Coordonnateur de la plateforme Katumbiste AMK). Ces personnalités proches de Moïse Katumbi se sont illustrés récemment par différentes initiatives appellant à l’unité entre l’aile de Genève et Naïrobi, mais aussi s’inscrire dans le schéma des élections de décembre 2018 en comptant sur la présence des témoins dans différents bureaux de vote.

Plusieurs questions se posent au sein de l’opinion: cette équipe va battre campagne avec quel message? Prendre part à ces élections avec la machine à voter ou le boycotter en cas du maintien de la machine ?

À en croire, l’accord de Genève, le boycott est la stratégie principale de la coalition en cas du maintien de la machine à voter pour les scrutins de décembre 2018. À cet effet, Lamuka exige des bulletins papiers.

Pour plusieurs analystes, c’est un discours irréaliste et démobilisateur aussi longtemps, d’après le compte-rendu du dernier conseil des ministres, que le gouvernement a annoncé que la Commission électorale nationale indépendante a déjà déployé dans les provinces près de 70% des kits et matériels électoraux en provinces et les 30 % autres seront effectifs au plus tard début décembre de l’année en cours.

Dossier à suivre!

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising