mbet

Connect with us

non classé

EPST : Tony Mwaba loue l’apport de l’UNESCO dans le secteur éducatif congolais

Published

on

Intervenant le 10 novembre 2021 à la tribune de la 41e session de la conférence générale de l’UNESCO, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (Epst) Tony Mwaba a étalé l’importance qu’accorde la République démocratique du Congo (RDC) à l’UNESCO pour son apport dans plusieurs domaines, dont le système éducatif congolais.

“L’UNESCO s’est portée au chevet de nos systèmes éducatifs avec promptitude et détermination en vue d’assurer la continuité des apprentissages pendant la période de confinement”, a -t-il dit.

Tony Mwaba a, dans la foulée, exprimé sa satisfaction vis-à-vis du recours au numérique et à l’enseignement à distance, une alternative soutenue par cette organisation onusienne. “Le recours au numérique et à l’enseignement à distance s’est révélé comme une alternative crédible, notamment dans mon pays, malgré les insuffisances qu’il faut maintenant corriger, car cette stratégie est appelée à s’affirmer pour la pérennisation dans le cadre de la résilience de nos systèmes éducatifs”, a-t-il mentionné.

Le ministre a précisé qu’il y a une bonne appréciation de la politique de la gratuité de l’enseignement de base sous la vision de Félix Tshisekedi, que l’UNESCO appuie en mettant sur pied le mécanisme de suivi et évolution de la gratuité et le renforcement de la formation continue du personnel enseignant.

Dans son allocution, Tony Mwaba n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’UNESCO sur la sortie du parc de Salonga de la liste du patrimoine en péril. Il a aussi évoqué la question de voir la Rumba congolaise être inscrite sur la liste représentative du patrimoine.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

non classé

Horreur à Goma: Un enfant sauvé de justesse après avoir été enterré vivant par des inconnus !

Published

on

Porté disparu durant 24 heures, un enfant a été retrouvé enterré vivant au quartier Kyeshero, dans la commune de Goma, chef lieu du Nord-Kivu (RDC), dans la journée de ce lundi 16 mai 2022.

Aux dires de Jules Ngeleza, président du conseil communal de la jeunesse, le fait s’est passé sur avenue de la faculté de droit. L’enfant a été retrouvé quelques heures après son enterrement par les habitants de la place. Ceux-ci l’ont déterré, puis acheminé au centre de santé de Kyeshero, dans la commune de Goma, non loin du lieu de cette découverte, pour des soins médicaux.

Jules Ngeleza souligne que cet enfant avait été enlevé par ses bourreaux 24 heures auparavant sur avenue Muhabura au quartier Ndosho dans la commune de Karisimbi, l’une des deux que compte la ville touristique de Goma. Dans la foulée, le conseil communal de la jeunesse en commune de Goma condamne cet acte qu’il qualifie “d’inhumain” et exige que des enquêtes sérieuses soient menées pour en retrouver les auteurs.

Il s’agit d’un enfant de 10 ans. Il a été retrouvé enterré vivant dans un trou depuis hier 16 mai sur avenue faculté de droit au quartier Kyeshero en Commune de Goma par les personnes non autrement identifiées. Il est en train de suivre des soins médicaux à l’hôpital de Kyeshero. Celui-ci avait été enlevé par ces hors-la-loi depuis le 15 mai sur avenue Muhabura au Quartier Ndosho en Commune de Karisimbi. Le Conseil Communal de la Jeunesse de Goma s’inquiète de la montée en puissance des cas d’enlèvement des personnes dont les plus visés sont des enfants de moins de 10 ans et demande l’intervention des autorités pour la prise en charge de ce gamin et plaide également pour les enquêtes approfondies en vue de dénicher les coupables et les déférer devant la justice” , explique Jules Ngeleza.

Notons que depuis près d’une année maintenant, le phénomène kidnapping fait rage dans la partie Ouest de la ville de Goma. Plusieurs familles se sont vues endeuillées par ce phénomène, perdant leurs membres. Au delà des personnes adultes qui en sont souvent victimes, les enfants sont de plus en plus visés. La population vit avec la peur dans le ventre, car ce phénomène est encore loin d’être maîtrisé par les autorités.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising