Connect with us

non classé

Échec des projets initiés par F. Tshisekedi : «Nous sommes des voleurs» (Ministre José Mpanda)

Published

on

« Nous sommes nombreux aux côtés du Président Félix Tshisekedi, nous sommes des voleurs », a déclaré José Mpanda, ministre de la Recherche scientifique au cours d’un point de presse tenu le dimanche 09 janvier 2021 à Mbuji-Mayi, dans le Kasaï-Oriental.

Évaluant les travaux de développement après la visite du Chef de l’État Félix Tshisekedi, le Ministre de la Recherche scientifique estime qu’à l’heure actuelle, il n’y a aucun projet réalisé dans le Kasaï-Oriental qui n’a eu un impact positif sur la vie de la population de la province.

Pour mettre fin à cet état de chose, José Mpanda appelle à la reprise de tous ces projets et à la poursuite des détourneurs.

« On disait qu’on n’a rien fait au Kasaï. Nous nous entretuons nous-mêmes. Nous qui rencontrons le Président régulièrement, nous qui venons ici. C’est nous qui faisons du mal. Le Président Tshisekedi a fait sa part. Mais il y a beaucoup de voleurs », dit le Ministre de la Recherche scientifique.

Parmi ces projets, José Mpanda cite Tshilejelu, DAIPN et Nkuadi qui n’ont qu’un seul résultat, selon lui, le fiasco.

« Ce que je dis là, je l’ai vécu moi-même. J’étais à côté du Chef de l’Etat, j’ai entendu les gens en train de parler, qu’on nous a trompés ici. Les gens en train de parler comme dans un tribunal public », ajoute ce membre de l’exécutif national indiquant que « si le Chef de l’Etat n’était pas robuste, il allait tomber ».

Il dit ne pas comprendre que les fonds soient débloqués mais que les gens se partagent l’argent. D’où son appel pour qu’on arrête les gens qui ont détourné pour qu’ils restituent les fonds détournés.

Il raconte que sur le site de la chute Katende à Kananga, la délégation du Président Félix Tshisekedi a trouvé les matériels abandonnés en brousse pourtant 6 millions des dollars américains des fonds ont déjà été débloqués.

À Ngandajika, le Ministre de la Recherche scientifique affirme que le Président et sa délégation ont vécu les choses étonnantes.

«Voilà pourquoi les gens ne voulaient pas que le Chef de l’Etat arrive », dit José Mpanda.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Santé

Butembo : Des organisations mobilisent la communauté sur l’importance de l’abeille et plaident pour des apicoles urbains

Published

on

Chaque 20 mai, c’est la journée mondiale des abeilles. En ville de Butembo, au Nord-Kivu, cette journée a été célébrée par plusieurs certaines organisations des apiculteurs.

Tout a commencé par une caravane qui est partie du rond-point Takenga pour chuter à l’hôtel de ville. Là, ils ont montré l’importance des abeilles dans la vie et l’environnement de l’homme. Pour Fataki Baloti de la SADIPEC, l’abeille joue plusieurs rôles dans la nature dont écologique, celui de la pollinisation de toutes les espèces des plantes du monde. L’abeille joue aussi un rôle économique pour les apiculteurs mais aussi dans cet insecte peut intervenir la thérapie de certaines maladies qui affectent l’homme, a-t-il indiqué. Puis d’ajouter que le miel et d’autres ingrédients peuvent aussi contribuer à soigner le conscient intellectuel pour l’homme et augmenter celui de l’enfant.

Par ailleurs, Fataki Baloti a plaidé auprès de l’autorité urbaine pour avoir un rucher apicole pour la ville de Butembo.

Nous avons fini par vous proposer si vous pouvez, par exemple, à l’occasion de cette journée mondiale des abeilles, nous aider qu’on puisse avoir un rucher apicole pour la ville et cela à chaque fois que nous allons tirer les abeilles des toitures de tous les coins. On peut ramener les abeilles dans le coin que vous nous proposerez, Monsieur le maire “, a-t-il plaidé.

De son côté, le maire a encouragé l’apiculture responsable, car elle peut non seulement servir à la protection de l’écosystème unique mais aussi offrir les moyens de subsistance durable aux communautés locales.

Le Commissaire Supérieur Principal Baeki Telly Roger a dit qu’il est aussi essentiel de reconnaître l’importance de l’éducation et de la sensibilisation de la promotion de l’apiculture en formant les jeunes et les agriculteurs aux meilleures pratiques apicoles.

Les activités du jour ont été ponctuées par une conférence-débat dans la salle de l’Institut Kambali.

Précisons que cette journée est célébrée sous le thème :” les innovations et apport de la crème intellectuelle pour la promotion de l’apiculture autour des aires protégées, cas du parc national des Virunga”.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte