mbet

Connect with us

À la Une

Ebola en RDC : une urgence sanitaire de porté internationale (OMS)

Published

on

Suite aux recommandations du comité d’experts internationaux, l’Organisation mondiale de la santé ( OMS) a déclaré, ce mercredi 17 juillet 2019, que l’épidémie de la maladie à virus Ebola en RDC était une urgence sanitaire de portée internationale.

Le ministère de la Santé, dans un communiqué, dit accepter l’évaluation du comité d’experts. Il espère que cette décision n’est pas le résultat de nombreuses pressions de différents groupes de parties prenantes qui voulaient utiliser cette déclaration comme une opportunité pour lever des fonds pour les acteurs humanitaires malgré les conséquences potentiellement néfastes et imprévues pour les communautés affectées qui dépendent grandement du commerce transfrontalier pour leur survie.

«Alors que le Gouvernement continue de partager ouvertement avec les partenaires et les bailleurs de fonds la manière dont il utilise les fonds reçus, nous espérons qu’il y aura une plus grande transparence et redevabilité des acteurs humanitaires par rapport à leur utilisation des fonds pour répondre à cette épidémie d’Ebola».

L’épidémie d’Ebola est avant tout une crise de santé publique qui nécessite une réponse par des acteurs ayant une réelle expertise technique. Toutefois, la principale difficulté est que cette épidémie intervient dans un environnement caractérisé par des problèmes de développement et de carences du système de santé.

Par ailleurs, «nous regrettons qu’après avoir passé près d’un an dans cette épidémie, certains groupes de personnes dans la communauté continuent à adopter un comportement irresponsable qui cause la propagation géographique du virus. Il est important de rappeler que pour les cas de Goma et d’Ouganda, les patients savaient qu’ils étaient à risque mais ont refusé de respecter les recommandations sanitaires et ont délibérément voyagé vers une autre zone», affirme le ministère de la santé dans un communiqué.

Le gouvernement va envisager quelles sont les mesures à prendre pour éviter que ces groupes à haut risque continuent à propager l’épidémie dans la région, poursuit-il.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Le paradoxe Katumbi sur la guerre du M23 !

Published

on

Réagissant sur les affrontements actuels entre les FARDC et les rebelles du M23, le Président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi écrit ceci sur son compte twitter:

“Jamais la guerre n’apporte de solution. Face à la nouvelle épreuve que nous traversons, soyons tous unis. Tout mon soutien va aux #FARDC qui se battent avec courage face aux #M23 ! Le sort des milliers de nos compatriotes en détresse doit être notre toute première préoccupation.”

Un tweet qui a suscité plusieurs réactions en défaveur du candidat à l’élection Présidentielle de 2023.

Plusieurs internautes ont indiqué les incohérences contenues dans ce tweet:

D’un coté, l’ancien Gouverneur du Katanga déplore le fait que la guerre n’apporte pas des solutions. De l’autre, il encourage les FARDC à continuer la guerre contre les M23.

Si la guerre n’apporte pas la solution, Pourquoi continuez à se battre alors?

Et dire que Moïse Katumbi ne cite pas nommément le Rwanda comme soutien aux M23 n’arrange pas les choses pour celui qui vient de se réconcilier avec Joseph Kabila, son ancien ennemi.

Il est aussi un fait que Moïse Katumbi n’a jamais encouragé les consultations de Nairobi qui avaient pour but de rechercher la paix avec les groupes armés opérant à l’Est de notre pays.

À l’heure où tous les Congolais devraient parler d’une même voix pour soutenir ce énième combat contre le Rwanda et ses suppôts, les propos de Moïse Katumbi sonnent comme un aveu d’échec et de découragement…

Ce tweet aurait pu être évité !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising