Connect with us

Société

Ebola business : l’équipe de Riposte accusée de financement des groupes armés (Rapport GEC)

Published

on

Le Groupe d’Etudes sur le Congo (GEC) a dénoncé le paiement des fonds aux groupes armés par le comité de riposte contre Ebola pour sécuriser « l’œuvre l’humanitaire » dans la partie Est de la RDC.

Dans son rapport intitulé « Rebelles, Médecins et marchands de violence : comment la lutte contre Ebola est devenue une partie du conflit dans l’Est de la RDC » publié ce jeudi 5 août 2021, le GEC explique le déroulement « mafieux » de la riposte pour contenir la maladie Ebola dans l’Est.

Pour ce projet de recherche indépendant sur le Congo, cette riposte a non seulement subi la violence, mais a aussi provoqué involontairement l’éclosion de ce conflit en finançant à la fois les groupes armés et les forces armées gouvernementales. « Par l’entremise des agents de l’Agence nationale de renseignements (ANR) et en collaboration avec le ministère congolais de la Santé, elle a accepté de rémunérer à la fois les forces de sécurité gouvernementales et les groupes armés non étatiques. L’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui nie les faits,  était particulièrement impliquée dans ces paiements, en contradiction avec la procédure opérationnelle standard des Nations unies. », a-t-il décrit dans son rapport.

Dans ce même rapport, le GEC décrit comment ces paiements ont entretenu un cercle vicieux de violence car, déplore-t-il, la Riposte s’est engagée, avec le concours de l’OMS, avec certains groupes armés en conflits avec d’autres et s’est retrouvée elle-même mêlée dans la violence, et même auteure de celle-ci.

Selon la même source, d’autres groupes armés ont monnayé la violence en se faisant acheter par la Riposte et entretien l’épidémie pour continuer eux aussi à tirer profit du « Ebola Business ».

De ce fait, le GEC interpelle les autorités sur la nécessité de s’appuyer sur l’expertise locales pour identifier les conflits potentiels et collaborer avec les communautés.

Notons qu’en 2 ans, environ 700 millions de dollars ont été déboursés en riposte contre Ebola dans cette région du pays.

Sain Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

RDC : la DGDA dément la vente aux enchères des véhicules sur son site portuaire de Kinshasa

Published

on

Aucune annonce sur la vente aux enchères des véhicules sur le site portuaire de Kinshasa n’a été autorisée et publiée par le Directeur Général des Douanes et Accises.

Un communiqué publié depuis le 30 juin portant sur cette fausse alerte de vente aux enchères des véhicules a été démenti, la matinée ce mercredi 17 juillet 2024, par le compte officiel X de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA).

Le communiqué mettait en avant plan une procédure de participation et d’inspiration à cette pratique mafieuse via ce numéro WhatsApp : +243 840 049 160 et listait une vingtaine des marques des véhicules avec leurs prix de vente à côté.

Ceci était détecté, la DGDA invite le public à faire preuve de vigilance et de ne pas se fier à des communiqués non officiels.

Pour toute information officielle concernant la DGDA, nous vous prions de consulter nos canaux de communication officiels“, lit-on sur le compte X.

Voici ces différents canaux de communication officiels :

– Site web: douane.gouv.cd

– Twitter: @DouaneRDC

– Instagram: @DouaneRDCongo

– Facebook : @DGDARDC

– Numéro de contact: +243821920215

– Adresse mail : info@douane.gouv.cd

Du côté public, “nous attendons une suite favorable sur ce dossier après qu’ils aient glissé eux-mêmes un contact WhatsApp“, a commenté un internaute.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte