Connect with us

À la Une

DRC-AFRICA Business Forum : Muyaya et Paluku très optimistes sur le futur rôle de la RDC en tant que « Pays Solution » dans la transition énergique vers des énergies propres et renouvelables

Published

on

  1. Sous le haut patronage de Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République Démocratique du Congo (RDC) et Président en exercice de l’Union Africaine, le Gouvernement de la République, par le truchement des Ministères des Finances, de l’Industrie et des Mines, en collaboration avec la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), organise, du 24 au 25 novembre 2021, le DRC-AFRICA Business Forum sous le thème : « Développer une chaîne de valeur régionale autour de l’industrie des batteries électriques, d’un marché des véhicules électriques et des énergies propres » .
  1. Le développement de cette chaîne de valeur régionale permettra à l’Afrique d’accroître sa part du marché des batteries, des véhicules électriques et des énergies propres dont la dynamique atteindra environ 8 mille milliards de dollars américains d’ici 2025. En effet, la contribution des pays Africain dans cette chaine de valeur est restée insignifiante parce que les principaux composants issus des minerais tels que le cobalt, le cuivre, le lithium, le manganèse et le graphite ne sont pas transformés localement et ces minerais sont exportés sans aucune plus-value.
  1. La RDC est bien connue pour ses fortes dotations en ressources naturelles et surtout minérales. Le pays assure près de 70% de la production mondiale de cobalt avec une production annuelle évaluée autour de 100 000 tonnes. Ce pays possède plus de 25 millions de tonnes de réserves de cobalt identifiées dans son sous-sol, soit 2/3 des réserves mondiales identifiées.
  1. Ainsi, la RDC en tant que « Pays Solution » est ainsi appelée à jouer un rôle de premier plan dans la transition énergique vers des énergies propres et renouvelables en développant des systèmes de transports efficients et durables en Afrique, conformément aux agendas internationaux, en l’occurrence, l’Agenda 2030 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.
  1. Ces riches dotations en cobalt offrent une opportunité unique au continent africain d’être au cœur de la dynamique chaine de valeur des batteries ainsi que la révolution portée par le développement du véhicule électrique.
  1. Cantonné au rôle d’exportateurs de matières premières, la RDC se situe au bas de la chaîne de valeur mondiale du cobalt, ne captant actuellement que 3 % d’une valeur qui devrait atteindre 300 milliards de dollars US par an d’ici 2030.
  1. Le DRC-AFRICA Business Forum est donc la résultante d’un questionnement des autorités Africaines en générale et congolaises en particulier sur la transformation de ressources naturelles sur le continent pour leur donner une plus-value permettant à celles-ci de contribuer significativement à l’essor économique de l’Afrique.
  1. L’étude Bloomberg commanditée par les partenaires de la RDC (CEA, Afreximbank, AFC, BAD, BADEA) démontre que les couts de production des précurseurs de batterie (MNC1) en RDC (39 millions USD) sont environ trois fois inférieurs par rapport aux Etats-Unis (117 millions USD) et à la Chine (112 millions USD) et deux fois inférieurs par rapport à la Pologne (65 millions).
  1. L’avantage-cout de la RDC repose essentiellement sur l’accessibilité des terrains, notamment par rapport à la Chine, mais aussi du cout de la main-d’œuvre – même sous l’hypothèse d’un recours à la main-d’œuvre étrangère lors des 5 premières années d’exploitation. Cependant, le cout de l’électricité est plus élevé en RDC que partout ailleurs.
  1. En plus de la compétitivité reposant sur les couts de production, la production des précurseurs de batterie en RDC a l’empreinte écologique la plus faible : les simulations indiquent des émissions de carbone en RDC de 20% inférieures à celle de la Chine.
  1. Ces résultats confirment ainsi le rôle stratégique de la RDC dans la transition énergétique : selon les prévisions de Bloomberg, le marché des véhicules représentera 8,8 mille milliards en 2025 et 46 mille milliards en 2050.
  1. En outre, les batteries du futur permettront de stocker jusqu’à 500 mégawatts, de quoi électrifier toute une ville.

En vue de réaliser le potentiel de la RDC dans la chaine de valeur des batteries électriques, l’étude recommande notamment le renforcement de la gouvernance et de la sécurité des investissements.

Sandra Kagaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Beni: Les inspecteurs du pool primaire boycottent l’ENAFEP pour non payement des primes

Published

on

Les inspecteurs du pool primaire de la ville de Beni ont décidé de boycotter la passation des épreuves de l’examen national de fin d’études primaires dont le début est annoncé pour ce mardi 5 juillet 2022.

Dans leur décision rendue publique ce lundi, ces inspecteurs revendiquent le non payement de leurs différentes primes le gouvernement congolais.

Ça fait plus de deux ans que nous ne sommes pas payés. Nous avons toujours intervenus lors de Tenafep mais en vain. On nous promet mais le gouvernement ne s’exécute pas”, s’indigne l’inspecteur Kakule Kombi, secrétaire permanent de syndicat des inspecteurs antenne de Beni.

D’après lui, ils réclament «le perdiem pour interventions aux TENAFEP de 2020, 2021 et puis 2022 et les primes selon l’ordonnance du président de la République»

Ces inspecteurs invitent le gouvernement à recaler ces épreuves en attendant le payement de leur prime.

Pour Kakule Kombi, ses collègues doivent «rester à la maison» en attendant que la solution soit trouvée.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising