Connect with us

À la Une

Dossier « Raoul Elenge/DGRK »:  » Il n’y a eu ni révocation ni suspension, mais démission du DG ! « (Avocat)

Published

on

Dans une interview accordée aux professionnels des médias, l’avocat-conseil de Raoul Elenge, numéro 1 de la Direction générale des recettes de Kinshasa(DGRK), a tenu à éclairer l’opinion sur les contours de cette affaire qui fait couler encre et salive.

Pour Henry Itoka, il n’y a pas eu suspension ni révocation de Raoul Elenge, mais plutôt sa démission qui a conduit le gouverneur de la province à nommer un autre directeur.

Henry Itoka explique que ce n’est pas à un DG d’une régie financière provinciale de répondre des coulages des recettes, mais il a répondu parce qu’il avait fait confiance à la représentation provinciale de la ville pour trouver des solutions idoines à la vie des agents et cadres de la DGRK qui étaient bloqués par le non nivellement des recettes réalisées de l’ordre de 4 milliards de FC.

Selon l’avocat-conseil de Elenge, l’organe délibérant de la province n’a pas la compétence de suspendre ou de révoquer le directeur d’une régie provinciale, mais au contraire, l’Assemblée vote une résolution dans laquelle est consignée une recommandation de révoquer ou de suspendre un gestionnaire d’une régie provinciale.

Pour rappel, Raoul Elenge a été à plusieurs reprises entendu à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, car les élus voulaient à tout prix l’entendre sur sa gestion de la DGRK.

Un bilan élogieux en 15 mois de gestion

Il convient de rappeler que le directeur général de la Direction générale des recettes de Kinshasa( DGRK), Raoul Elenge, avait démissionné depuis le 1er juin 2019 de la tête de cette institution provinciale.

Dans une lettre de démission adressée à l’actuel de la ville-province de Kinshasa, l’ancien directeur avait pris soin d’étaler ses réalisations de 15 mois passés à la tête de la DGRK.

Ainsi, l’opinion retient, entre autres, que Raoul Elenge a réussi à ramener les recettes de 59 milliards de francs congolais à 65 milliards de Fc et lancé une application web pour le suivi en temps réel des recettes de la DGRK.

Ayant hérité de 4 mois d’arriérés de salaire des agents, l’équipe Elenge a réussi, malgré la conjoncture volatille, à les apurés lors de la paie du mois de décembre 2018.

Durant ses quinze mois d’exercice, Elenge et son équipe ont tenu à payer sans faille les salaires des agents et collaborateurs.

Afin d’améliorer les conditions de travail des agents, deux bus ont été achetés pour leur mobilité, au moment où la prime de rentrée scolaire a été remise aux agents.

Notons aussi que Raoul Elenge a hérité d’un loyer mensuel de plus de 29 000 USD pour le siège, mais il l’a doté d’un immeuble sur 76 colonel Ebeya et un espace qui peut abriter un autre immeuble de 6 étages.

Pour finir, de mars 2018 à avril 2019, il y a eu un écart de nivellement 4.657.656.242 qui est un manque à gagner et qui a paralysé la gestion de la DGRK.

Avec un coeur apaisé et une conscience tranquille, il a vivement souhaité, par ailleurs, qu’un audit soit diligenté pour établir les responsabilités.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising