Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Dialogue Inter Ne-Kongo : députés et sénateurs de Kinshasa accordent leur feu-vert

Published

on

Députés nationaux et sénateurs originaires du Kongo Central adhérent à l’idée du dialogue entre les Ne Kongo pour la paix, la stabilité et le développement de leur province initiée par des chefs coutumiers.
Lesdites consultations commencées à Matadi, se sont poursuivies le mercredi 12 août à Kinshasa en vue d’aboutir à un vrai dialogue en septembre prochain entre filles et fils dignes descendants de Kimpa Mvita.

Membre du comité de consultations, Mfumu Difuma, secrétaire national de l’Association nationale des autorités traditionnelles du Congo( ANATC), a convié, a fait savoir que c’est “une occasion pour nous d’applanir nos divergences pour laisser la voie à Félix Tshisekedi d’appliquer sa politique du développement de la province”.

A la tête du caucus des députés nationaux ressortissants de la province du Kongo Central, Georges Mututala a signifié qu’ “il faut qu’il y ait la paix, la cohésion”. “Voilà pourquoi nous avons débattu sur certaines questions devant faciliter la tenue du dialogue”, a-t-il expliqué.

Pour le président de ce caucus, “il ne s’agit pas d’une question liée à Atou Matubuana ou qui que ce soit”. “Le Kongo Central a plusieurs problèmes encore plus importants dans le domaine politique, économique, social… Ce qui explique le bien-fondé d’un dialogue entre nous”, a-t-il martelé.

“A l’époque, le Kongo Central occupait la deuxième position après le Katanga en terme des provinces économiquement fortes, mais aujourd’hui il commence à sombrer. D’où la nécessité d’un dialogue au cours duquel chacun de nous va parler de ce qui ne va pas et nous allons tous trouver les voies et moyens d’apporter des solutions idoines pour permettre le retour de la paix et du développement”, affirme le président du caucus des députés nationaux de la province du Kongo Central.

“Au Kongo Central, nous l’appelons palabre. Chaque fois quand rien ne va plus en famille on se retrouve sous un arbre pour discuter et échanger nos vus”, rappelle Georges Matutala.

Acceptées par le gouverneur du Kongo Central, ces consultations devront se poursuivre le samedi 15 août à Kinshasa avec les personnalités scientifiques et académiques et les hommes d’affaires ressortissants de ladite province.

Selon le programme arrêté par les chefs coutumiers, les consultations seront organisées sous forme d’une caravane dans chaque territoire du Kongo Central avant la tenue du dialogue proprement dit éventuellement dans la ville de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :