Connect with us

À la Une

DGCMP : Ilunga Ilunkamba receptif aux doleances des agents et cadres

Published

on

 

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a visité le lundi 05 août 2019 le siège de la Direction générale du contrôle des marchés publics (DGCMP).

Ce service public relevant du ministère du Budget, renseigne un communique de la Primature parvenu a la redaction de CONGOPROFOND.NET, a pour mission essentielle le contrôle de conformité dans l’attribution des marchés publics. A l’instar de ses précédentes inspections, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba tient à évaluer les conditions de travail de la DGCMP, un maillon essentiel de l’architecture qu’il entend mettre en place dans l’amélioration de la gouvernance dans le secteur des finances publiques et la lutte contre la corruption.

A cette occasion, les agents de la DGCMP ont profité de la présence du Premier ministre dans leurs locaux pour dénoncer les pressions que subit leur structure tout au long des procédures d’attribution des marchés publics. Et ce, parfois de la part même des autorités publiques sensées veiller à l’application de la réglementation.

A son tour, precise le document, repondant aux doléances des agents et cadres de ce service de l’Etat, le successeur de Bruno Tshibala leur a promis son soutien tout en leur demandant de résister aux pressions d’où qu’elles viennent.

Plusieurs observateurs notent que les visites d’inspection des services publics que le Premier ministre effectue depuis quelques jours sont un message fort de ce qu’il entend faire par la suite, c’est-a-dire renflouer les caisses de l’Etat. Et pour cela, il n’y aura pas de place au coulage des recettes tel que pronait par Félix Antoine Tshisekedi.

Il sied de signaler que c’est la 4e descente sur terrain du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui entend bien marcher sur les pas de Félix Antoine Tshisekedi de lutter contre la corruption et le coulage des recettes.

Pour rappel, le chef de l’Etat avait lui-même annoncé les couleurs lors de la cérémonie commémorative de la Journée africaine de lutte contre la corruption qu’il avait présidée en juillet dernier à Kempinsky Fleuve Congo Hôtel de Kinshasa. A cette occasion, « FATSHI » avait annoncé une série de mesures qu’il comptait prendre dans un proche avenir pour lutter efficacement contre la corruption sous ses différentes formes en RDC.

Aussi, il avait promis de signer et déposer les instruments de ratification de la convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption.

Sur le plan institutionnel, le président de la République avait annoncé la création, sous peu, au sein de son cabinet, d’un service spécialisé dénommé  » Coordination pour le changement de mentalité (CCM) », qui aura entre autres missions, d’assurer la prévention, la sensibilisation et la lutte contre toutes sortes d’antivaleurs.

MUAMBA CLEMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising