Connect with us

À la Une

Denise Nyakeru encourage les femmes investisseurs arabes à défendre les droits des femmes

Published

on

 

La Première Dame de la République Démocratique du Congo a participé, du 02 au 03 novembre 2020, en Égypte, à une conférence de l’Union des Femmes Investisseurs Arabes sous le thème “L’investissement arabo-africain et la coopération internationale”.

Prenant la parole au siège de la ligue arabe lors du lancement des travaux, en présence du premier ministre égyptien, Mostafa Madbouli, l’épouse du Chef de l’Etat a dans son discours brossé de manière détaillée le rôle et l’importance de la femme dans le progrès et le développement des communautés en insistant sur certaines réalités auxquelles elle est confrontée au quotidien.

« Je suis convaincue qu’une femme en bonne santé, bien formée et ne subissant aucune forme de violences peut prétendre à son autonomisation et être un facteur important de développement. C’est mon intime conviction », a indiqué Denise Nyakeru Tshisekedi.

Brandissant les maigres statistiques de la participation des femmes dans le marché de travail, la Première Dame a félicité l’organisation de ces assises qui offrent une plate forme formelle d’échanges pour les femmes du monde et appelé les participants à une meilleure collaboration entre les pays africains et l’ensemble du monde arabe dans la défense des droits de la femme et l’amélioration de sa condition pour un développement équilibré de nos nations.

Pour Mme Bertine KAZADI, Conseillère spéciale du Chef de l’Etat en charge de la Coopération et de l’intégration régionale, ces assises ont également permis de consolider les relations entre Etats membres de l’union Africaine dont la présidence en 2021 sera assurée par le Président Félix Antoine TSHISEKEDI.

Ces 4 jours de travaux auront permis d’aboutir au partage d’expérience entre les participants, à une mise sur pied d’une synergie d’actions entre Etats, à nouer des contacts stratégiques et ainsi bâtir un réseau efficace des femmes poursuivant un même idéal, celui de l’émergence du continent car ensemble les femmes constituent une communauté très forte.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kaniama Kasese : 200 volontaires de Kasumbalesa en route pour le Centre de formation “Félix Tshisekedi”

Published

on

Après ceux de Kinshasa, Mbuji-Mayi et Lubumbashi, c’est au tour de quelques jeunes de Kasumbalesa de se voir doter de la tenue bleue et jaune, symbole du Service National, fièrement portée par les “Bâtisseurs” de la République. Parmi ces jeunes, 60 % sont des volontaires désireux de servir la nation à travers cette structure étatique. Ils seront soumis à une formation paramilitaire, laquelle sera suivie d’un apprentissage des métiers au sein du Centre de formation “Félix Tshisekedi” à Kaniama Kasese.

C’est dans une ambiance des chants, des cantiques de remerciements aux autorités que chacun de ces jeunes volontaires a reçu des tenues bleues et jaunes, symbole du service national, et ont embarqué pour Kaniama Kasese en vue d’un séjour qui vise une transformation civique.

Ces volontaires viennent donc tordre le coup aux rumeurs qui laissaient croire que leurs prédécesseurs, récemment transférés à Kaniama Kasese, ont été victimes de l’arbitraire et seraient sous le coup de la torture.

Éduqués aux métiers, ces jeunes seront envoyés à travers le pays afin de contribuer au développement de la nation en cultivant, en construisant des écoles et des hôpitaux après leur temps de rééducation et de formation à Kaniama Kasese.

De son côté, le général major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, commandant du Service National, rassure que tout est fait selon les instructions du Président de la République, c’est-à-dire celles relatives au respect des droits de l’homme.

Ces nouveaux pensionnaires du centre de formation et d’encadrement Félix Antoine Tshisekedi rejoignent une autre vague de Lubumbashi pour Kaniama Kasese. À leur arrivée, ces nouveaux locataires du Centre d’Instruction et de Formation Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo seront soumis à des formations élémentaires sur le civisme, la maçonnerie, l’électricité, la mécanique automobile. Ces formations seront sanctionnées par des brevets.

Il sied de rappeler que ces nouveaux pensionnaires venus du Haut-Katanga et de Kasumbalesa rejoignent les groupes qui sont déjà arrivés de Kinshasa et du Kasaï oriental. L’objectif de cette fusion est de consolider l’unité et la cohésion nationale, mission capitale du Service National, qui est directement liée à la présidence de la République.

Monica Bubanji/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte