Connect with us

Société

Déconstruire la mythologie de la famille : Mensonge et lâcheté, les piliers de la joie ?

Published

on

Dans notre société, la famille est souvent célébrée comme le pilier de la vie d’un individu, source de bonheur et de soutien inconditionnel. Cependant, il est temps de remettre en question cette vision idéalisée et d’explorer la relation complexe entre mensonge, lâcheté et bonheur familial.

Le mensonge, souvent perçu comme un acte condamnable, peut paradoxalement être un ingrédient essentiel de la dynamique familiale. Les faux-semblants, les non-dits et les demi-vérités sont monnaie courante au sein des foyers, parfois pour préserver une illusion de bonheur, parfois pour éviter les conflits.

Ainsi, la frontière entre le mensonge et la réalité devient floue, créant un tissu complexe de relations basées sur des fondations fragiles. De même, la lâcheté, souvent associée à un manque de courage et de détermination, peut également jouer un rôle crucial dans le maintien de l’harmonie familiale.

Les compromis, les concessions et les sacrifices par peur de perdre ce lien si précieux peuvent mener à une existence de compromis et de renoncements. Est-ce réellement une source de bonheur authentique, ou simplement une illusion de stabilité ?

Peut-être que la véritable joie dans la vie d’un homme réside non pas dans l’existence de sa famille en tant qu’entité parfaite et sacrée, mais dans sa capacité à naviguer à travers les mensonges et les lâchetés pour trouver sa propre vérité. Peut-être que la remise en question des normes et des attentes familiales peut conduire à une forme de liberté et d’authenticité plus profonde.

La famille peut être à la fois un refuge et une prison, un lieu de soutien et de contraintes. Explorer les zones grises entre le mensonge, la lâcheté et la joie peut nous aider à reconstruire notre compréhension de ce que signifie réellement être heureux dans le contexte familial.

TEDDY MFITU

Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Société

Kinshasa : 18 communes et 3 quartiers seront privés d’eau potable dès ce samedi

Published

on

La Régie pour la distribution d’eau (REGIDESO) a annoncé, dans un communiqué de presse, l’interruption de fourniture d’eau potable par son usine de traitement d’eau de N’djili, dans dix-huit communes et trois quartiers de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC).

Les habitants de ces coins de la capitale congolaise seront desservis par la REGIDESO, dès ce samedi 13 juillet 2024 jusqu’à une date qui leur sera communiquée ultérieurement.

Il s’agit de résidents de : l’Aéroport de N’djili, Masina, N’djili, Kimbanseke, Kisenso, Matete, Limete, Lemba, Ngaba, Makala, Unikin, Kindele, Mont-ngafula, Selembao, Bumbu, Ngiri-ngiri, Kalamu, Kasa-vubu, Kinshasa, Barumbu et Gombe.

Cette situation qui pourrait sensiblement affecter et perturber le vécu quotidien des habitants de ces agglomérations susmentionnées est dûe aux travaux qui seront effectués au poste Haute Tension (HT) de Liminga par la Société Nationale D’Electricité (SNEL), indique ce communiqué de la REGIDESO.

Ceci étant, la REGIDESO présente ses excuses aux abonnés concernés, à qui elle prie de constituer des réserves d’eau et les rassure dès la fin de ces travaux du rétablissement de la déserte.

Exaucé Kaya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte