Connect with us

À la Une

Culture : ACOFEPE lance à Tshangu la 2è édition de sa campagne de sensibilisation à la lecture

Published

on

La présidente de l’Association congolaise des Femmes Journalistes de la Presse écrite (ACOFEPE), Grâce Ngyke KANGUNDU, a procédé vendredi 15 novembre 2019 au lancement de la deuxième édition de la campagne de sensibilisation à la culture de la lecture et à l’amélioration de l’écriture au collège Don Bosco, situé dans la commune de Masina.

Cette campagne, qui va durer un mois, se déroulera cette année dans le district de la Tshangu et a pour thème : « Zéro abréviation pour une écriture sans faute ».
Un programme destiné aux jeunes filles de l’école primaire et secondaire.

La présidente de l’ACOFEPE a fait savoir à CONGOPROFOND.NET que cette campagne a pour objectif de susciter l’intérêt  de la lecture aux enfants, une étape primordiale pour leur développement. Que ce soit d’un point de vue intellectuel, psychologique ou relationnel, Grâce Ngyke, journaliste de son état, a laissé entendre que les bienfaits de la lecture, notamment celle réalisée par les parents éveille la curiosité de l’enfant par le biais de la lecture au monde qui l’entoure et initie l’enfant  à la culture de la lecture.

Soulignons qu’à cette autre phase de campagne, l’ACOFEPE estime pouvoir mener des séances de travail avec le Comité des parents de chaque école retenue dans ce programme afin de les conscientiser sur les tâches qui leurs incombent dans le suivi de leurs enfants à la culture de la lecture et à l’amélioration de l’écriture.

Selon la présidente de cette structure, certaines études prouvent qu’il est très bénéfique d’impliquer les responsables des enfants dans le suivi et encadrement pour la  réussite de cette campagne par une lecture journalière et s’assurer de l’amélioration de leur écriture.

De cette campagne de sensibilisation, l’ACOFEPE s’entend à améliorer l’écriture  et l’expression orale des jeunes écolières, susciter l’intérêt de la lecture par l’installation des bibliothèques dans ces établissements scolaires ainsi que rendre l’élève capable de concevoir un texte littéraire.

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :