Dev Solaire

Connect with us

À la Une

Cox Muyangi : “Ne pas organiser les élections en 2023, c’est reculer la démocratie”

Published

on

La proposition d’un homme politique de renvoyer à 2030 les prochaines élections de 2023 n’a cessé de défrayer la chronique en RDC. Les réactions fusent de partout. La dernière en date, c’est celle de ce jeudi 06 août 2020, faite par Cox Muyangi, l’un des communicateurs nationaux du Front commun pour le Congo (Fcc) dans le Haut-Katanga, et président inter-fédéral du Regroupement des novateurs congolais (Renovac).

Dans un entretien accordé à Congoprofond.net, Cox Muyangi a pince-sans-rire réagi : “Proposer qu’il n’y ait pas d’élections en 2023, c’est reculer la démocratie qui est déjà dans une forte marche en avant. Au Fcc, nous n’accepterons pas même 30 secondes de retard pour organiser les élections de 2023”.

Et de poursuivre : “Donc, le Fcc, étant partenaire du Cach, commencera la préparation des élections en 2022 pour son compte, avec sa force politique”.

Cox Muyangi a insisté en disant : “À ce jour, le Congo n’est plus prêt à accorder aux opportunistes du temps pour venir faire du populisme afin d’attirer l’attention des chefs pour leur positionnement, ça c’est de la pire médiocrité. On ne peut pas transformer aussi facilement le champ politique en celui d’affaires où quelqu’un, en perte de vitesse, peut croire que quand il va s’y lancer, il fera des déclarations qui fâchent et énervent les textes, pour obtenir un poste qui lui fera gagner de l’argent. Laissons la politique aux politiciens”.

Ce ballon d’essai a échoué, a-t-il laissé entendre d’une manière désintéressée. Il a conclu ses propos par ceci : “Comme personne aujourd’hui, ne saurait démontrer et convaincre comment il ne pourra pas y avoir des élections crédibles en 2023, le Fcc ne permettra donc pas qu’il y ait désolation dans le pays et assurera la bonne marche du train démocratique”.

Gédéon Elonga/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :