Connect with us

Actualité

Coopération : Avec 1,6 milliard USD, les USA renouvellent leur stratégie de coopération au développement avec la RDC

Published

on

 

 

Pour un montant total de 1,6 milliard de dollars sur 5 ans, les Etats Unis d’Amérique ont renouvelé leur stratégie de coopération au développement avec la RDC.

C’est ce qu’indique un communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis en RDC de ce mardi 20 juillet.

« Aujourd’hui, le directeur de la mission de l’Agence des Etats Unis pour le développement international, Paul Sabatine, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Samy Adubango Awotho, ont signé un accord relatif à la nouvelle Stratégie de coopération pour le développement du pays. Estimé à un milliard six cent millions de Dollars américains pour une période de cinq ans, cet investissement – rendu possible grâce à la générosité du peuple Américain – réaffirme l’engagement des Etats-Unis d’aider les citoyens Congolais non seulement à surmonter des crises mais aussi à progresser », indique le communiqué.

Paul Sabatine estime que cet investissement en RDC permet de faire progresser les réformes et réaliser des objectifs communs, tels que promouvoir une éducation de base gratuite et inclusive, accroitre l’accès aux soins de santé de qualité, éradiquer le conflit à l’est de la RDC, introduire de nouvelles opportunités qui soutiennent la croissance économique et protéger l’énorme  biodiversité de la RDC.

« Accomplir des progrès réels et durables est possible à travers notre partenariat gouvernement à gouvernement et des alliances avec divers groupes de partenaires, notamment les autres bailleurs, les ONG, la société civile et les acteurs du secteur privé, ainsi que les communautés elles-mêmes », a noté M. Sabatine.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie, l’USAID continuera à programmer l’assistance humanitaire et au développement dans les provinces clé: Sud-Kivu, Nord-Kivu, Haut-Uele, Tanganyika, Equateur, Maniema, Haut-Katanga, Ituri et les Kasais, ainsi que Kinshasa.

La mise en œuvre de la nouvelle stratégie de coopération pour le développement du pays renforcera la capacité du pays à générer des solutions locales et à réaliser une RDC plus paisible et plus prospère avec des meilleures opportunités d’épanouissement pour les communautés et les individus.

Bishop Mfundu


There is no ads to display, Please add some

Actualité

RDC/Justice : Liberté provisoire du député national, Mwangachuchu, le collectif mouvements citoyens du Nord-Kivu, non concerné

Published

on

By

 

 

Arrêté pour participation à un mouvement insurrectionnel, détention illégale d’armes et des munitions de guerre et autres infractions, l’élu du Nord-Kivu, Edouard Mwangachuchu Hizi semble être malade en prison.

Ce cri d’alarme a été lancé par un collectif de certains mouvements citoyens et organisations non gouvernementales au travers une déclaration faite, le 18 Mars dernier. Dans cette déclaration, ce collectif dénonce, ce qu’il qualifie d’irrégularités dans la procédure d’arrestation du député national.

Si dans cette déclaration, ces ONGs et quelques membres des mouvements citoyens ont sollicité « une liberté provisoire » pour se faire soigner et estimant qu’il ne va pas fuir, ceux du collectif des mouvements citoyens du Nord-Kivu par contre ne l’entendent pas ainsi.

Pour exprimer leur désapprobation, ils ont rejeté et fustigé les déclarations faites le week-end dernier par les ONGs citées supra. Pour eux, les signataires de la précédente déclaration ne sont que des « brebis galeuses » et « membres des mouvements citoyens fictifs ».

 

Dans sa déclaration du 20 mars 2023 à Goma, le collectif des mouvements citoyens du Nord-Kivu se dit « non concerné par la précédente déclaration », qui selon eux, a été faite par des personnes non identifiées et qui seraient manipulées pour faciliter la fuite de l’honorable Édouard Mwangachuchu des mains de la justice congolaise.

 

Mais aussi, les mouvements citoyens du Nord-Kivu expriment leur satisfaction de l’arrêt avant dire droit de la haute Cour Militaire qui a refusé la liberté provisoire au prévenu Mwangachuchu.

« Toutefois nous saluons la motivation de l’arrêt avant dire droit de la haute Cour Militaire, refusant les demandes de la mise en liberté provisoire et résidence surveillée du prévenu tant que la Haute Cour Militaire n’a pas encore abordée le fond de cette affaire que plusieurs citoyens congolais attendent impatiemment », ont écrit ces activistes.

 

A en croire ces activistes de droits de l’homme, « la justice congolaise doit faire son travail en toute indépendance. Il faut que la communauté nationale et internationale sache que le procès du député du Nord-Kivu, Édouard Mwangachuchu aura un caractère pédagogique d’autant plus que les ennemis de la RDC continuent d’opérer avec la complicité des fils égarés du pays qui ont accepté de trahir la nation pour des intérêts égoïstes »

 

Rappelons que le député national Edouard Mwangachuchu est poursuivi pour participation à un mouvement insurrectionnel, détention illégale des munitions de guerre et incitation des militaires. Et, sa demande de liberté provisoire ou de résidence surveillée, en vue d’obtenir des soins médicaux appropriés a été rejetée par la Haute Cour militaire au cours de son audience publique tenue mardi 14 mars2023.

Un consortium d’activistes de droits de l’homme appelle la justice à élargir ses enquêtes pour que toutes les personnes « mêlées » dans l’instabilité de la RDC et qui complotent du côté des agresseurs soient également poursuivies et arrêtées.

 

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising