Connect with us

À la Une

Congo/Brazza: Destinée Hermella Doukaga présente le livre “Moi, président !”

Published

on

 

Présenté au public le 29 mars à Brazzaville( République du Congo), l’ouvrage de Destinée Hermella Doukaga, intitulé ‘’Moi, président’’, est un recueil de nouvelle de 90 pages et sept chapitres.

Ramsès Bongolo, critique littéraire présentant cet ouvrage a indiqué en substance que  “Moi, président !” est un recueil de nouvelles qui retrace l’histoire d’Akiélibari qui est rentré de l’Europe pour un bref séjour dans son pays.

Conscient de ce qu’il a été envoyé en France pour les études bien que rien ne se passera comme prévu, il est surpris de constater que tous ceux qu’il avait laissés sur sa terre natale avaient émergé des souffrances et l’un d’entre eux était devenu ministre. Il multipliera des tours pour le rencontrer mais, en vain. Fatigué des ses vas et vient entre son hôtel et le ministère de ce dernier, Akiélibari trouvera une astuce pour attirer l’attention des dirigeants du pays qui ne faisaient pas attention à lui. Lui c’est l’expert, la solution à tout malgré son cursus académique inachevé. Il décidera un jour de regagner l’Europe où il deviendra un opposant radical. Il mènera des actions de violence contre les autorités administratives de son pays venant séjourner en France. Avant cela, il s’est plus d’une fois servi des réseaux sociaux pour salir le régime de son pays. Rattrapé par le destin, il rentrera au pays sur proposition d’un homme du pouvoir qui lui proposera de rentrer occuper un poste de responsabilité. Il sera par malheur rattrapé par la justice à cause des dettes et d’autres faits négatifs antérieurs à son passé. Il purgera alors dix ans à la maison d’arrêt. A sa sortie, il regagnera la maison familiale. Dépouillé.

Un personnage sur lequel l’auteur a attiré l’attention du public en soulignant de façon humoristique, qu’il aurait peut-être, dans l’assistance, des Akiélibari.

« Ce personnage d’Akiélibari qui est tout au moins potentiel. C’est une histoire qui nous marque. Beaucoup de gens sont des potentiels Akiélibari, peut-être sans le savoir. Chacun comprendra l’histoire d’Akiélibari et comprendra mieux le choix du titre », a expliqué Destinée Hermella Doukaga.

Patience Bokiba, critique littéraire a apporté de l’eau au moulin en soulignant : « Ce livre porte un titre Moi, président ! Président ça fascine. Il n’y a personne dans un pays qui soit au dessus de ce titre. La fonction présidentielle est la plus haute. C’est quelqu’un qui tient à servir ses concitoyens. Mais qui a également droit à un statut tout à fait particulier. Moi, président ! C’est un clin d’œil. Une référence à ce débat électoral qui a eu lieu en France entre Nicolas Sarkozy et François Hollande ».

Destinée Hermella Doukaga compte, au bout de quatre (4) ans, son quatrième roman. Ce qui est correct dans la production littéraire. Elle avait déjà deux romans “Mon labyrinthe”, “Terre battue” et deux recueils de poèmes “Héro dans mes veines” et “le chant du cœur”. Et “Moi, président !” est son 5ème ouvrage littéraire. Il a des titres entre autres : “Moi, président !”, “Un jour je partirai”, “Sciatique dans les airs”, “le Drame de Dissota”, “Les premiers pas”, et “Lettre à ma mère”. Sa présentation avait été suivie d’une cérémonie de dédicace.

Il sied de rappeler que Destinée hermella Doukaga est ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, et députée de Nianga dans le département du Niari.

Achille Schillains, CONGOPROFOND.NET/ Correspondant à Brazzaville


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Raffineurs et distributeurs africains : Tracer la voie à suivre pour mettre en œuvre un plan africain unique et durable de transition énergétique et de financement en aval

Published

on

L’Association des raffineurs et distributeurs africains (ARDA) se réunit au Cap en avril pour discuter des questions clés de l’industrie et identifier des solutions de financement pour des projets d’infrastructure durables.

Le Dr Mustapha Abdul-Hamid, Président de l’ARDA et Directeur Général de la National Petroleum Authority (NPA) du Ghana, souligne le rôle essentiel que jouera le secteur africain en aval pour répondre aux besoins énergétiques futurs du continent : « Alors que l’énorme raffinerie de Dangote au Nigeria et la raffinerie de Sentuo au Ghana sont entrées en service récemment, les importantes demandes énergétiques futures de l’Afrique nécessiteront des investissements majeurs dans l’ensemble de la chaîne de valeur en aval pour fournir des carburants plus propres et de la valeur ajoutée produits pétroliers à notre population croissante. Les projets de modernisation des infrastructures et d’amélioration de l’efficacité logistique doivent être poursuivis parallèlement aux initiatives en matière de carburants et de véhicules plus propres.  À ce titre, l’ARDA est prête à collaborer avec ses partenaires clés tels que l’OPEP, l’APPO et la Commission de l’Union africaine, ainsi qu’avec d’autres parties prenantes, afin de développer une industrie pétrolière et gazière robuste et intra-africaine, soutenue par des solutions de financement innovantes telles que la Banque Africaine de l’Energie, qui devrait prendre son envol plus tard cette année”.

Anibor Kragha, Secrétaire Exécutif de l’ARDA, continue de promouvoir un Plan africain de transition énergétique en aval ciblé et unique, soutenu par des solutions de financement innovantes qui seront présentées lors du tout premier Forum d’investissement de l’ARDA : « L’Afrique doit être très intentionnelle alors que nous suivons une stratégie coordonnée pour exécuter des projets d’infrastructures énergétiques bancables axés sur l’équilibre entre les exigences de sécurité énergétique de notre continent et le programme mondial de transition énergétique”.  

Notre premier Forum d’investissement de l’ARDA se concentrera sur l’élaboration des meilleures pratiques clés – des cadres réglementaires robustes pour soutenir les investissements, une préparation efficace des projets pour déterminer la portée, le coût et le calendrier des projets économiques, le respect des exigences ESG critiques et les objectifs ciblés de développement des capacités humaines – sont mis en place pour attirer les solutions de financement de projets nécessaires pour garantir que les investissements sont réalisés comme prévu pour mettre en œuvre le Plan de transition énergétique de l’Afrique. Nous devons exploiter nos ressources humaines et minérales essentielles pour cibler les réserves de capitaux essentielles afin d’éradiquer la pauvreté énergétique et de libérer l’énergie plus propre nécessaire pour permettre la transition du continent vers une économie à faibles émissions de carbone.

Lors de la conférence, les sessions discuteront des défis et des opportunités panafricains :

  • Après la COP 28 : Assurer une industrie pétrolière et gazière intra-africaine coordonnée et robuste parallèlement à la mise en œuvre des aspirations en matière de transition énergétique.
  • L’avenir des carburants plus propres en Afrique – GPL, biocarburants, hydrogène, etc.
  • Placer les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) au premier plan
  • L’impératif technologique – Des innovations pour stimuler la transition énergétique en Afrique
  • Initiative des marchés africains du carbone (ACMI) – Le rôle de l’aval africain

L’ARDA WEEK 2024 se tiendra en présentiel du 22 au 26 avril 2024 au Century City Conference Centre, au Cap, en Afrique du Sud.

L’ARDA a été créée en 2006 pour donner une voix panafricaine à l’industrie africaine de l’approvisionnement, du raffinage et de la distribution du pétrole. L’ARDA représente non seulement les raffineurs, mais aussi de nombreux importateurs de produits, sociétés de stockage, commerçants et organismes de réglementation gouvernementaux. Pour plus de détails, consultez le site www.arda.africa ou contactez l’ARDA au info@afrra.org

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte