Connect with us

non classé

CENI : Paul Nsapu victime d’une campagne de dénigrement

Published

on

 

A quelques jours de la désignation des membres du prochain bureau de la Commission électorale nationale indépendante ( CENI), l’opinion nationale observe une agitation inhabituelle des acteurs liés à ce processus. Déjà des coups en dessous de la ceinture sont donnés par des concurrents essoufflés.

Dans une communication parvenue à CONGOPROFOND.NET, les membres du cabinet de Paul Nsapu s’insurgent contre une campagne de «bas niveau » orchestrée contre leur candidat. Ils rappellent « vigoureusement » à leurs commanditaires et meneurs qu’ils s’exposent à des poursuites judiciaires pour propos diffamatoires et mensongers.

Contrairement à l’intox véhiculée, disent-ils, Paul Nsapu, du haut de ses trente ans d’expérience en matière des droits de l’homme et des questions électorales, n’a jamais été à la remorque de l’Union Européenne. « Il n’a jamais bénéficié directement ou par ricochet d’un quelconque financement… », affirment-ils.

*Ci-dessous l’intégralité de la communication du Bureau de Paul Nsapu*

COMMUNIQUE DE PRESSE N°017 /2021

Le Cabinet de M. Paul Nsapu Mukulu, Président de la Ligue des Electeurs, L.E, vice-président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, FIDH et candidat à la présidence de la Commission Electorale Nationale Indépendante, (CENI) informe l’opinion nationale et internationale que, contrairement à la campagne de dénigrement menée par certains prétendants à ce poste, M. Paul Nsapu, du haut de ses trente ans d’expérience en matière des droits de l’homme et des questions électorales, n’a jamais été à la remorque de l’Union Européenne, dont il n’a jamais bénéficié directement ou par ricochet d’un quelconque financement.

Il en est de même de la Ligue des Electeurs (créée en 1990), pionnière de l’éducation civique et électorale en RDC et en Afrique, qui n’a jamais été financée par l’U.E. Les mauvaises langues qui s’évertuent à faire croire aux Confessions religieuses et aux autorités impliquées dans le processus de désignation du futur président de la CENI, l’existence de leur vue de l’esprit : ce financement imaginaire, cachent mal leur perte de vitesse dans la course, à l’amorce du dernier virage.

Le Cabinet de M. Paul Nsapu s’insurge contre cette campagne de bas niveau et rappelle vigoureusement à leurs commanditaires et meneurs, qu’ils s’exposent à des poursuites judiciaires pour propos diffamatoires et mensongers.

Fait à Kinshasa, le 18 juillet 2021

Mme Sylvie Ngoyi Muimpa

Directrice de Cabinet


There is no ads to display, Please add some

non classé

Prétendu détournement des fonds à la RTNC : le cabinet Muyaya éclaire l’opinion

Published

on

Le cabinet du ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya a, dans une mise au point, fait part de son indignation face à des informations relayées par certains médias, sans vérification à la source, sur un prétendu détournement de 18 millions de dollars de la Radiotélévision nationale Congolaise (RTNC).

Selon le cabinet du ministre, « les officines diaboliques contre le Président de la République démocratique du Congo continuent leur sale besogne, celui de ternir l’image du Gouvernement. Leur récente parade touche l’un des  »warriors », et pas le moindre, en la personne de Monsieur Patrick Muyaya Katembwe. Ce pamphlet accuse à tort, sans éléments de preuves, le Cabinet Muyaya d’avoir détourné 18 millions Usd destinés à la modernisation du site de la RTNC et renouvellement de son outil de travail, que ces fonds se retrouveraient entre les mains des fournisseurs sans appels d’offres, que la DGCMP n’ait pas donnée un Avis de Non Objection (ANO), que le Ministre de la Communication et Médias, Porte-Parole du Gouvernement, aurait donné à son Dircab 7 millions de dollars en cash et par la même occasion il aurait soutiré 11 millions des dollars restant », peut-on lire dans cette mise au point.

Face à ces accusations, le cabinet du ministre de la communication et médias a estimé judicieux de donner des réponses simples et claires contre ces affabulations :

1. Il n’a jamais été question d’un contrat de 18 millions de Dollars américains entre la RTNC et un quelconque partenaire, par conséquent, l’Etat congolais n’a jamais déboursé une somme de 18 millions de Dollars américains pour la modernisation de la RTNC.

2. Par contre, le projet de modernisation de la RTNC est sujet à un Contrat, N°15/06/022 intitulé « Collecte de la redevance des appareils récepteurs d’émissions audiovisuelles, acquisitions du matériel et réhabilitation de certaines infrastructures de la RTNC ».

3. Ce contrat a suivi toutes les étapes, notamment :

– L’avis du Conseil d’Administration de la RTNC en 2021, celui d’entamer la procédure légale et règlementaire en matière de passation des marchés publics ;

– L’obtention de deux documents à la DGCMP, à savoir, l’Autorisation spéciale N°1055/DGCMP/DG/DCP/D4/KL/2022 du 8 juin 2022, ainsi que l’Avis de Non Objection N°1056/DGCMP/DG/DCP/D4/BNJ/2022 du 10 juin 2022.

Cependant, il est important de rappeler que dans le contrat ci-haut cité, les partenaires préfinancent le contrat sur fonds propre, avec l’objectif de se faire rembourser le cout d’investissement à travers l’optimisation de la collecte de la redevance de la RTNC.

Il est clair qu’après cette lecture, que ces pourfendeurs comprendront qu’aucun fonds n’a été détourné.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising