Connect with us

À la Une

C.Omari – P. Niango : la “guerre” se poursuit sur la pelouse du stade de Bandundu

Published

on

C’est une vraie guerre des tranchées que se livrent le président de la Fédération congolaise de football association ( FECOFA) et l’ancien ministre des Sports, actuellement député national, Papy Niango. Au cœur de la bataille, cette fois-ci, c’est la paternité de la pelouse du stade de Bandundu.

Alors que l’opinion reconnaît à Papy Niango son engagement pour la modernisation de cette installation sportive dans ce coin du pays, notamment la pose de la pelouse synthétique, elle était surprise d’apprendre, de la voix du patron du football Congolais, Constant Omari, que c’est plutôt une œuvre d’un autre mécène sportif, Moïse Katumbi Chapwe.

“La pelouse du stade de Bandundu est un don de Moïse Katumbi (287.000 $). Si j’ai laissé certaines personnes dire que c’était leur don, je me suis tue pour de raison de sécurité… À un moment, il faut rétablir la vérité même celui de Goma, c’est aussi Moise Katumbi… “, avait déclaré Constant Omari lors de sa dernière sortie médiatique.

Ces “vérités” ont visiblement irrité les membres de l’Union pour la Relance du Développement de Bandundu et Environs ( UREBAND) qui n’ont pas hésité de recadrer, dans un communiqué de presse, Constant Omari jusqu’au point d’exiger la lumière sur la mort d’un de ses membres influents, jadis, proche collaborateur du président de la FECOFA.

Ce regroupement des natifs de Bandundu que dirige Éric Kinzambi met en garde Constant Omari sur ces propos qui, selon cette structure, frisent une légèreté de sa part et lui lance un ultimatum pour les retirer.

Pour l’UREBAND, l’acquisition de ce gazon synthétique ainsi que l’aménagement de ce stade sont les fruits des sacrifices que nul autre individu n’a réalisé que l’ancien ministre Papy Niango. L’association précise que ces travaux n’ont jamais bénéficié d’un don de Moïse Katumbi.

UREBAND martèle que c’est bel et bien l’ex ministre des Sports et loisirs qui a payé de sa poche pour offrir ce gazon à son fief de Bandundu ville.

Voici par ailleurs l’intégralité du communiqué

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET