Dev Solaire

Connect with us

Actualité

Bukavu : l’Ong Barza dénonce les attaques contre Mukwege sur la toile

Published

on

Prix Nobel de la paix en 2018, le docteur Denis Mukwege est, depuis quelques semaines, victime des calomnies sur la toile. Son nom apparaît dans des accusations mensongères touchant le tribalisme, le régionalisme et la balkanisation de la République démocratique du Congo.

Face à ces attaques sur le web contre la réputation et l’honneur de l’unique Prix Nobel congolais, l’Ong “Barza Inter Culturel Héros pour l’Afrique”, basée à Bukavu dans la province du Sud-Kivu, est monté au créneau pour dénoncer ce qu’elle nomme « une fausse implication du prix Nobel congolais dans des projets obscurs contre la République démocratique du Congo ».

Dans le communiqué signé par son président Kahangaza Wokovu Koko, Barza inter culturel rappelle : « Depuis 25 ans, le prix Nobel de la paix Dr Denis Mukwege se bat contre les adeptes de la balkanisation de la RDC. Ceux qui connaissent le docteur Mukwege savent que c’est un nationaliste et engagé pour le ‘vivre ensemble’. Il a toujours lutté contre la balkanisation à ses risques et périls. Que ce soit dans ses plaidoyers, ou dans ses discours, ou dans ses discussions. Il ne jure que sur le vivre ensemble. A plusieurs reprises, il a failli être tué à cause de ses prises de position contre ce même phénomène de balkanisation. Il prône un Congo ‘un et indivisible’ ».

Pour cette Ong, ces attaques sur le web est une série de “Fake News” lancée pour essayer de nuire à la personne du Dr Denis Mukwege. Barza Interculturel pointe du doigt certains politiciens, pêcheurs en eaux troubles et en perte de vitesse, qui veulent mêler le Prix Nobel de la Paix à leur descente en enfer pour juste se crédibiliser.

« Aux artisans de cette stratégie machiavélique : arrêtez de parler au nom de la population du Sud-Kivu. Arrêtez de mêler le Prix Nobel dans vos bassesses puisqu’il ne partage pas votre idéologie », tance l’Ong Barza Inter Culturel Héros pour l’Afrique.

Et de relever : « En analysant les faits, on retrouve cinq épisodes dont La colonne vertébrale démontre qu’il s’agit d’une même équipe. Toute cette machination peut avoir un objectif derrière : distraire la population pour faire aboutir leur projet macabre et nuire et certaines notabilités du Sud-Kivu, particulièrement le Prix Nobel. Les services de sécurité ont obligation de chercher à savoir l’origine de ces rumeurs, identifier et poursuivre les auteurs pour incitation à la haine tribale, troubles à l’ordre public et trahison de la nation ».

Enfin, l’Ong demande au peuple congolais de rester debout vigilant, car, soutient-il, « les ennemis de la nation sont à nouveau dans nos murs ». Et de conclure : « L’Etat a l’obligation de protéger ses citoyens y compris le Prix Nobel de la paix et assurer l’intégrité territoriale ».

ME/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :