Dev Solaire

Connect with us

Actualité

Beni : des étudiants interpellés pour avoir réclamé la reprise des cours

Published

on

Plus ou moins dix étudiants ont été interpellés, ce jeudi le 2 juillet 2020, à Béni dans la province du Nord-Kivu, par la Police locale. Et pour cause : ils ont bravé l’interdiction des rassemblements publics en cette période d’état d’urgence sanitaire, rapporte Radio Okapi.

Ces étudiants sont sortis dans la rue pour réclamer la reprise des cours. Ils ont organisé une marche pacifique dans cette ville du Nord-Kivu, tenant à ce que les cours reprennent qu’il faut apprendre à vivre avec la Covid-19 après une période morte due à la crise sanitaire.

La reprise des cours, selon ces jeunes manifestants , sera un moyen pour continuer à sensibiliser sur les mesures préventives contre toutes ces maladies. « Nous avons constaté que les mesures qui ont été prises par le chef de l’Etat, -ce que les autres ont appelé confinement-, n’ont pas été efficaces et surtout efficientes, par rapport également à la menace de la maladie. Nous avons compris qu’il faudrait vivre avec cette maladie, tout en sensibilisant la communauté. Depuis pratiquement trois mois, nous sommes là à ne rien faire. Et nous avons pris le courage d’écrire et de tenir informer l’autorité, et d’exiger la reprise immédiate et sans condition des cours », a expliqué Azaria Mokonzi, chargé de communication au sein du comité des étudiants de l’Université officielle de Semuliki à la radio Okapi.

Le mouvement citoyen Lucha parle de 12 étudiants arrêtés. Fabrice Mulwahali, un de leurs leaders et militant de la Lucha et a exigé leur libération. “12 étudiants de Beni dont Fabrice Mulwahali, un de leurs leaders et militant de la Lucha, ont été arrêtés arbitrairement hier alors qu’ils exigeaient pacifiquement la réouverture des écoles et universités. Nous partageons leur revendication et exigeons leur libération, ” a écrit la Lucha.

Thierry Mfundu/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :