Connect with us

À la Une

Assemblée nationale: la session ordinaire de septembre clôturée, des rapports des vacances parlementaires attendus en mars 2020

Published

on

 

Conformément à la constitution en vigueur, l’Assemblée nationale a cloturé ce dimanche 15 décembre sa session de septembre essentiellement budgétaire.

Lors de la plénière de ce jour, l’Assemblée nationale a adopté le rapport de la commission mixte paritaire sénat-assemblée nationale validant par là le budget de 10 milliards de dollars augmenté de quelques nouvelles recettes décelées par le sénat. Le budget sera transmis au chef de l’État pour promulgation.

Également adoptées les recommandations au gouvernement concernant les dernières catastrophes naturelles à Kinshasa et la guerre à Beni. Celles-ci vont dans le sens du bien-être de la population, indique un communiqué de l’Assemblée nationale.

Les élus du peuple ont également validé le rapport de la commission PAJ sur le litige au sein du groupe parlementaire AFDC-A. Il a été adopté que désormais seul l’honorable Assani peut diriger le groupe parlementaire AFDC-A et non Adèle Kahinda.

Enfin pour clôturer la session elle-même, la présidente de l’Assemblée nationale a retracé en quatre points majeurs les réalisations de son institution:
– l’examen et le vote des lois
– l’ordre interne
– le contrôle parlementaire
– la diplomatie parlementaire.

Plusieurs lois ont été examinées et votées par l’Assemblée nationale notamment le budget 2020 et la réédition des comptes 2018.

14 propositions de lois reçues au bureau,
14 questions écrites,
16 questions orales avec ou sans débat…
Une moisson abondante.
Sur ce point *Jeanine Mabunda* a félicité quelques députés pour leur apport. Parmi eux Eve Bazaiba, Jean-Jacques Mamba, Jacques Djoli, Thomas Lokondo, Lucain Kasongo, Botakile…

Au chapitre de la diplomatie, l’on a noté plusieurs missions aussi bien en Afrique ou que dans le monde. Plusieurs membres du bureau ont représenté l’Assemblée nationale en vue d’affermir les relations avec l’extérieur.

Jeanine Mabunda a souhaité à tous les députés des bonnes vacances auprès de leurs bases respectives. Ils doivent ramener des rapports à exploiter au mois de mars 2020.

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une

Haut-Uélé : 5 forages d’eau financés par la Fondation « Nanou Sadiki Lola » pour la population d’Isiro

Published

on

La ville d’Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uélé, se voit doter progressivement des fontaines d’eau potable ces derniers jours.

En effet, c’est sous la houlette de la Fondation « Nanou Sadiki Lola » que ces œuvres se mettent en place. La desserve en eau potable dans la ville d’Isiro, qui est gérée par la Regideso, est irrégulière, surtout que ses installations datent des temps immémoriaux.

Pour pallier ce manque et pour lutter efficacement contre les maladies d’origine hydriques, la Fondation « Nanou Sadiki Lola » s’est engagée à financer le forage de cinq fontaines à la hauteur de 45.000 dollars à Isiro, en province du Haut-Uélé, dans la partie Nord-est de la République Démocratique du Congo.

Mme Nanou Sadiki Lola

Les travaux du forage de la cellule Madulunga, dans la commune de Mammbaya, sont déjà clôturés et c’est présentement le tour de la cellule Sainte-Anne dans la commune Kupa d’accueillir l’équipe du forage.

D’après Véronique Matabisi, coordonnatrice provinciale de cette structure socio-politique, la rue Aketi, à Mendambo, la cellule Kolu et le quartier Kinkole sont des prochains sites à être desservis.

La construction de ces œuvres a été sollicitée par les habitants de la ville d’Isiro à travers une requête adressée à leur fille du terroir, Madame Nanou Sadiki Lola. Les Isirois font face une pénurie permanente d’eau potable. Certains doivent parcourir des longues distances pour puiser de l’eau, un besoin naturel qui devient compliqué à se procurer.

Quant à la philanthrope Nanou Sadiki Lola, elle a exprimé sa détermination à soulager tant soit peu la misère de ses frères et sœurs d’Isiro par diverses interventions qui ne sont plus à compter à ce jour. Et elle est décidée à continuer sur cette voie tant qu’elle le pourra.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising