Dev Solaire

Connect with us

À la Une

RDC/Beni : 28 civils tués en 24 heures par des rebelles présumés ADF

Published

on

 

Deux attaques sanglantes successives des rebelles présumés de forces démocratiques alliées(ADF) ont été enregistrées à Beni dans la province du Nord-Kivu. Il s’agit d’une déplorée en pleine ville et une autre dans le territoire du même nom.

La première a eu lieu à Menga dans le quartier Rwangoma en ville de Beni la nuit de vendredi 13 à samedi 14 décembre 2019. Ici, 5 civils ont été exécutés, dont une femme enceinte. Ce qui fait 6 morts au total. Le mode opératoire est toujours des rebelles de forces démocratiques alliées(ADF), accusés d’être auteurs des tueries dans cette zone depuis 5 ans. Les éléments de sécurité y ont effectué une descente puis récupéré les cadavres conduits jusqu’à la morgue de l’hôpital général de référence de Beni.

Alors que toutes les victimes n’étaient pas encore inhumées, une autre attaque au même mode opératoire a été signalée à Ntombi, village situé à environs 7 kilomètres de Mayimoya, cette fois-ci en territoire de Beni. C’est une incursion qui s’est déroulée la nuit de samedi 14 à ce dimanche 15 décembre 2019.

La société civile du groupement Bambuba-Kisiki a livré ce dimanche un bilan lourd de 22 personnes exécutées, soit par armes blanches soit par armes à feu.

Les forces vives fustigent l’absence des militaires Fardc dans ce village. Ce qui aurait permis aux assaillants de profiter à commettre le crime.

Selon Bravo Vukulu, les positions militaires ne sont qu’à Mayimoya et Chanichani. Il regrette que les massacres s’enchaînent dans le territoire de Beni alors que les opérations militaires contre ces rebelles sont en cours. Il propose l’organisation d’un régiment spécial pour nettoyer le groupement Bambuba-Kisiki où auraient fui les rebelles après avoir subi des frappes dans les autres agglomérations qui étaient sous leurs contrôle.

Ça fait déjà un mois ou plus, les forces armées de la RDC ont lancé des offensives de grande envergure contre les rebelles ADF à Beni.

L’armée affirme avoir reconquis plusieurs grands bastions ennemis dans la partie Est, et sud du territoire de Beni. Néanmoins, les rebelles semblent multiplier des attaques au Nord, voire dans la ville de Beni.

Malgré tout cela, l’armée congolaise à travers différentes rencontres avec les couches de la population, ne cesse de réaffirmer sa détermination d’en finir complètement avec cette guerre qui n’a que trop duré.

Delphin Mupanda/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :