Connect with us

À la Une

Assemblée nationale : la plénière de ce mardi reportée, les derniers réglages de la bataille finale Tshisekedi-Kabila

Published

on

Prévue pour ce mardi 19 janvier 2021, la séance plénière sensée examiner et approuver le travail de la commission mixte relations extérieures-economiques, financière et contrôle du budgétaire et vote du projet de loi autorisant la ratification de l’accord créant la zone de libre-échange (ZLECAF) vient d’être reportée une fois de plus.

La cellule de communication de la chambre basse du parlement qui a annoncé la nouvelle n’a pas donné les raisons de ce énième report.

L’opinion s’interroge déjà sur les raisons de ces multiples reports des plénières, alors que la session extraordinaire n’a plus beaucoup de jours et peine à vider les matières inscrites à l’ordre du jour.

Nombre d’observateurs pensent que l’évolution des travaux au niveau de la chambre basse du parlement dépend actuellement du travail que fait actuellement l’informateur Modeste Bahati Lukwebo. Une tâche sensée d’identifier une nouvelle majorité parlementaire.

Avec la réticence des camps Katumbi et Bemba, l’informateur veut réellement se rassurer d’avoir atteint l’objectif lui confié par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Reçu par le numéro Un congolais à la Cité de l’Union Africaine, le sénateur Modeste Bahati s’était montré optimiste quant à la réussite de cette mission.

“Nous sommes en plein révolution démocratique et le changement n’est pas facile et aisé, il y a de la résistance mais nous allons surmonter les difficultés”, avait déclaré lundi 18 janvier après échange avec Félix Antoine Tshisekedi.

De l’autre côté, le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila Kabange ne cesse d’accuser le bureau d’outrepasser les prérogatives lui conférées par la Haute Cour. Pour la famille politique de Joseph Kabila Kabange, le bureau Mboso doit seulement organiser l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale et non procéder au contrôle parlementaire sensé conduire probablement à la déchéance du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Des réunions en coulisse se multiplient pour tenter de faire revenir certains élus afin de conserver la majorité et battre le ticket de l’Union sacrée au perchoir de l’Assemblée nationale.

La session extraordinaire se clôture le 03 février 2021. L’opinion assistera à une dernière bataille entre Félix Antoine Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila Kabange.

Du côté FATSHI, l’objectif est de matérialiser son projet de l’Union sacrée de la Nation par le contrôle du bureau de l’Assemblée nationale mais aussi obtenir la chute du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Du côté de Joseph Kabila Kabange, ses fidèles lieutenants ont déployé également leur arsenal pour conserver leur majorité parlementaire et l’actuel gouvernement.

L’opinion attend avec impatience c’est que sera la communication de Modeste Bahati Lukwebo prévue sauf changement de dernière minute, ce mardi 19 janvier 2021 dans son QG placé à l’hôtel du Fleuve Congo.

 

 

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET