Connect with us

À la Une

An 1 de l’Alternance : un concours lancé pour les sculpteurs en vue de l’érection du monument de la Démocratie

Published

on

Le ministre de la Culture et des Arts, Jean-Marie Lukundji Kikuni, a lancé un concours à l’intention des artistes sculpteurs. Objectif : proposition des projets en vue de l’érection du monument de la Démocratie et de la Paix en vue de marquer la célébration de l’an Un de l’alternance démocratique au pouvoir au sommet de l’État.

D’après le communiqué du ministère de la Culture et des Arts dont une copie est parvenue à la rédaction de CONGOPROFOND.NET, ce mardi 31 décembre 2019, ceux qui désirent participer à ce concours, doivent déposer leurs maquettes au cabinet du ministre de la Culture et des Arts situé dans la commune de la Gombe au plus tard le jeudi 9 janvier 2020 à 17h00.

Il est également demandé aux personnes intéressées de consulter la page Facebook du Ministère de la Culture et des Arts pour plus des détails.

Notons que l’opinion congolaise attend fermement voir à quoi va ressembler ce monument. Aura-t-il l’effigie du président actuel et/ou de son prédécesseur ? Comment sera-t-il accueilli dans l’opinion et, surtout, dans l’opposition politique ? Ces questions auront des réponses incessamment lorsque ces différents projets seront dévoilés.

Il sied de rappeler que dans sa communication, lors du Conseil des ministres du 20 décembre 2019, le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi avait instruit que cet événement historique soit organisé avec la plus grande sobriété.

« Il n’a jamais été question, tenant compte de nos maigres ressources et de la situation de précarité que vivent beaucoup de nos compatriotes, de consacrer à cette commémoration un budget exorbitant de six millions de dollars américains. Cet événement historique sera organisé avec la plus grande sobriété », avait déclaré le cinquième président de la République Démocratique du Congo.

Rappelons que cette célébration a pour objectif d’affermir la culture démocratique au sein de l’opinion nationale. « il y aura des cultes d’action de grâce à travers toute l’étendue du territoire national. Ce sera aussi l’occasion pour marquer des actions en faveur des populations vulnérables », avait-il précisé dans le compte rendu du conseil des ministres.

Cette mise au point était intervenue après que le ministre près du Président de la République, André Kabanda ait annoncé le montant de six millions de dollars américains que le gouvernement et ses partenaires avaient prévu pour ces festivités.

Des voix s’étaient levées dans l’opinion nationale pour dénoncer un gaspillage des fonds publics pour une célébration qui peut être faite dans la méditation et en mémoire des martyrs de cette alternance.

MUAMBA CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising