Connect with us

À la Une

Volcan à Goma : l’aéroport épargné !

Published

on

Parmi les craintes suscitées par les éruptions volcaniques du week-end sur Goma, il y avait notamment celle de l’invasion de l’aéroport de la ville par les laves. Durant toute la nuit de samedi 22 à dimanche 23 mai 2021, tous les regards des résidents du chef-lieu du Nord-Kivu et des observateurs étaient braqués sur le parcours de cette boue fumante, qui donnait l’impression de prendre la direction du lac Kivu et, inévitablement, celle de l’aéroport international.

Comme par miracle, les laves ont suspendu leur avancée au quartier Buhene, au nord-est de la ville, laissant le site aéroportuaire intact.

Contrairement à janvier 2002, où la piste d’envol avait été coupée en deux, aucun dommage n’a touché les installations aéroportuaires. Cela a permis, notamment, aux aéronefs porteurs des aides d’urgence d’effectuer quelques rotations entre Kinshasa et Goma ou d’autres points de ravitaillement.

On parle même de sa réouverture imminente au trafic commercial si les menaces d’éruption et des secousses sismiques s’arrêtent. Entre-temps, le pays peut pousser un grand ouf de soulagement face à la clémence de la nature.

La ville de Goma elle-même, qui paraissait sous la menace d’un cataclysme, semble ne plus être à la merci du pire. Apparemment, le Nyamulagira est en phase de retour à la normale. S’il y a une menace à craindre, ce serait l’entrée en scène du Nyiragongo.

Le Phare


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Réhabilitation de la Fikin : La société turque Milvet suspend les travaux et exige un espace de 6 hectares avec option de rachat avant signature du contrat

Published

on

Les travaux de réhabilitation de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin) sont stoppés. Raison, des divergences persistantes entre la société turque Milvet et la partie congolaise représentée par le comité de gestion de ce site touristique.

Selon nos fins limiers, la société turque Milvet commise pour ces travaux va au-delà de ce qui était convenu. En effet, les confidences du NOUVEAUMEDIA.CD affirment que cette entreprise de construction exige aux gestionnaires de la Fikin un campement d’une étendue de 6 hectares.

En clair, les Turcs veulent disposer d’un espace allant de l’espace Plazza jusqu’à l’esplanade de la Fikin pour une occupation d’une durée de 10 ans. Non seulement le timing fixé pour la réalisation des travaux est trop élastique, la société Milvet compte racheté ledit espace au cas où la réhabilitation de la Fikin allait au-delà du temps fixé.

Interrogés, certains fonctionnaires de la Fikin qui se sont confiés au média en ligne kinois déclarent que les Turcs seraient disposé de payer 60.000 dollars américains le mois pour location des 6 hectares devant abriter leur quartier général.

La firme turque Milvet avait pourtant débuté les travaux de réhabilitation de la Fikin. Le site était même vidé de ses occupants, débits de boissons… à certains endroits. L’entreprise de construction affectée a procédé au remblayage du terrain. Les containers de la firme turque Milvet avec les matériaux de construction ont été visibles à la Fikin.

Le projet de réhabilitation de la Fikin prévoit, entre autres, un centre d’exposition, un parc d’attractions, un centre commercial, un parc d’attractions, un centre de conférence, un centre commercial et un hôtel.

Il est également prévu la construction d’un aréna multifonctionnel de 20 mille places assises qui comprendra un centre d’exposition de près de 21 milles mètres carrés.

Le centre d’exposition prendra 8% de la superficie totale de la Fikin. Le parc d’attractions sera érigé sur un espace de 15 à 16% de la superficie, en dehors d’autres installations notamment l’hôtel, la salle de banquets et la salle de congrès susceptible d’accueillir des conférences et des séminaires internationaux.

Hornella MANSANGA/NOUVEAUMEDIA.CD


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising