Connect with us

À la Une

UNESCO : la RDC appelée à promouvoir l’inclusion dans l’éducation

Published

on

L’UNESCO a procédé, le mardi 15 décembre 2020 à Kinshasa, à la présentation du nouveau rapport mondial sur le suivi de l’éducation 2020 qui a pour thème, « Inclusion et éducation : tous, sans exception ». Le salon Congo de Pullman Hôtel a servi de cadre à cette cérémonie.

Dans son mot de circonstance, Aristide Ongone, représentant pays de la FAO, faisant office du représentant de Jean-Pierre Ilbudo, a tenu d’abord à souligner que ce rapport est préparé par une équipe indépendante qui siège à l’UNESCO. Le rapport, a-t-il dit, rappelle que le degré d’inclusion d’un système éducatif équivaut, ni plus ni moins, au degré d’inclusion voulu par ceux qui en sont les architectes. Un système, tout comme son contexte, peut être à l’origine d’un désavantage. C’est le cas lorsque les besoins des personnes ne sont pas pris en compte.

Il a par ailleurs recommandé qu’un effort supplémentaire devrait être fait par l’élaboration d’une véritable politique et des stratégies d’éducation inclusive, pour éviter de marginaliser les enfants vivant avec handicap et de renforcer la stigmatisation qui n’est pas un facteur favorable à une bonne intégration et une bonne inclusion, telle que préconisée par l’Objectif de Développement Durable ( ODD-4).

Prenant la parole, John Ntumba, ministre de la Formation professionnelle, a remercié l’UNESCO pour ce rapport qui va aider le gouvernement à renforcer le système d’éducation inclusive. Le même vœu a été émis par la ministre déléguée chargée des personnes vivant avec handicap. Pour Irène Esambo Diata, la place d’un enfant même handicapé, n’est pas à la maison ou dans la rue, mais dans une classe comme ses pairs, pour jouir d’un de ses droits fondamentaux qu’est l’éducation.

Il est donc à noter que le rapport mondial de suivi sur l’éducation, inclusion et éducation, constate que 40 % des pays les plus pauvres n’ont pas réussi à soutenir les apprenants à risque pendant les périodes de fermeture des écoles. Il appelle le gouvernement congolais à poursuivre des politiques d’inclusion qui se concentrent sur les laissés-pour-compte, afin de favoriser une société plus résiliente et plus égalitaire.

En RDC, poursuit le rapport, 92 % des élèves les plus riches terminent l’enseignement primaire, contre seulement 49 % des plus pauvres. La Covid-19 a donné une réelle opportunité de repenser les systèmes éducatifs.

 

Petit Ben Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Transition écologique et du développement durable : Marie-Pascale Malanda et l’ACTEDD ouvrent le débat public national ce vendredi 30 septembre

Published

on

L’Agence congolaise de la transition écologique et du développement durable (ACTEDD) annonce la tenue, le 30 septembre 2022 à Kinshasa/Gombe, de sa première conférence de presse.

Cette rencontre avec les chevaliers de la plume et du micro sera consacrée à la transition énergétique et au positionnement de la République démocratique du Congo dans cet enjeu planétaire.

A en croire sa coordinatrice Marie-Pascale Malanda, pour ce premier rendez-vous avec la presse, l’objectif poursuivi par ACTEDD est la mise à niveau des médias sur les enjeux énergétiques et climatiques, lesquels ont une dynamique internationale forte pour un « Pays-Solution» comme le nôtre.  » Voilà pourquoi, ACTEDD veut lancer et conduire le débat public national sur des questions aussi fondamentales en commençant par la mobilisation des médias, compte tenu de leur rôle crucial dans la diffusion de l’information et du renforcement des connaissances », a-t-elle martelé.

Pour rappel, l’Agence Congolaise de la Transition Ecologique et du Developpement Durable ( A.C.T.E.D.D) est un service spécialisé de la Présidence de la République mise en place par l’ordonnance n° 20/013 du 28 février 2020.

Elle a pour mission de concevoir, de coordonner et d’implémenter les politiques publiques nationales relatives à la transition écologique en République Démocratique du Congo. Elle est chargée d’étudier, d’analyser et évaluer toutes les questions qui lui sont soumises par le Président de la République en rapport avec la transition écologique et le développement durable. L’Agence comprend le Comité de pilotage et la Coordination.

Ses membres sont nommés par odronnances n° 20/021 du 06 avril 2020.

Il s’agit de :

1. Madame Marie-Pascal MALANDA DIATUKA, Coordonnateur
2. Monsieur Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Cordonnateur Adjoint

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising