Now Reading:
Une charte de bonne conduite pour l’élite congolaise ( 3ème Tribune du Dr Daniel Tonduangu).
Full Article 3 minutes read

Une charte de bonne conduite pour l’élite congolaise ( 3ème Tribune du Dr Daniel Tonduangu).

Papa, pourquoi la RDC est-elle aussi riche, alors que le peuple congolais est très pauvre ? C’est l’interrogation qui concluait ma deuxième lettre aux enfants de la RDC (la Richesse de la RDC expliquée à mes enfants).

Comme début de réponse, j’ai dit à mes enfants que la situation que traverse la RDC est la conséquence profondément injuste et condamnable de l’organisation politique et sociétale ; c’est à nous tous de faire que bientôt il n’en soit pas ainsi et que tous les enfants puissent bénéficier de la richesse de leur pays.

Je leur ai dit ensuite que la première richesse de notre pays est sa population, actuellement estimée à près de 80 millions d’âmes majoritairement jeunes.

Mais malheureusement cette population n’a pas eu une élite intellectuelle digne de ce nom car, comme disait le Cardinal Joseph Malula : « la vraie valeur d’une élite intellectuelle ne réside pas dans l’étalage de ses connaissances ni des diplômes acquis, mais dans sa capacité de compréhension du réel, d’analyse, de synthèse pour innover, créer et réaliser quelque chose de durable et d’utile à la société à laquelle elle appartient ».

L’élite congolaise a excellé des années durant dans la mauvaise gouvernance et dans les antivaleurs : corruption, vol, enrichissement illégal, fraude aux taxes, douanes et impôts, les conflits d’intérêts, etc.

Pour les prochaines années, les acteurs politiques congolais et tous les responsables devant assumer des responsabilités publiques doivent faire montre des qualités morales irréprochables, c’est la condition sine qua non pour restaurer la confiance de la jeunesse congolaise à son avenir et préparer la RDC à des efforts nécessaires et obligatoires pour sa reconstruction et son envol.

C’est pourquoi j’ai dit à mes enfants que les futurs dirigeants de la RDC doivent respecter une charte de bonne conduite qui comprend certains principes fondamentaux :
Une éthique républicaine et le respect des libertés fondamentales régies par la constitution;
La promotion de l’honorabilité, de la bonne conduite et de la bonne moralité des personnes qui appliquent les lois et contrats;
La promotion du développement humain;
La promotion de l’intérêt général, la réussite collective et l’assainissement de l’environnement professionnel;
Le changement des mentalités dans tous les secteurs du pays;
La revalorisation de l’humain quelque soit le secteur et l’endroit où il se trouve (respect, formation et rémunération digne);
La bonne gouvernance des organismes publics et autres institutions étatiques;
Une justice équitable et forte dans tout le pays, avec la culture de la sanction;
L’assurance d’une éducation de base pour tous les enfants congolais(en famille, à l’école);
Le retour à un enseignement de qualité qui répond aux besoins de la société;
La production des richesses et leur partage équitable;
Le développement économique, industriel, technologique intégrés et harmonieux;
L’accessibilité à l’eau potable, aux soins de santé et à l’électricité de tous les congolais, à travers tout le territoire congolais;
L’assurance de l’autosuffisance alimentaire;
Le respect de déontologie de tous les corps des métiers.

Les pères de notre indépendance ont exprimé le vœu que la RDC deviendra grande, c’est à nous et à nos enfants de le réaliser. Les utopies d’hier ne sont-elles pas les grandes réalisations d’aujourd’hui ?

Par Daniel Kuezina Tonduangu Rosoy, le 12/12/2018

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :