Connect with us

À la Une

Tshopo : les élèves finalistes de Kisangani sensibilisés sur la bourse « Excellentia »

Published

on

La première dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi, a sensibilisé samedi, dans la salle de fête de l’école Hope scool international, les élèves finalistes des différentes écoles de la ville de Kisangani sur la bourse de l’excellence scolaire dénommé « Excellentia », un programme de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi.

Dans son adresse, la première dame de la République a convié les élèves à s’adoner sérieusement aux études et aux enseignants d’accompagner les élèves pour une formation adaptée.

« Je suis venue personnellement vous sensibiliser sur le prix de l’excellence décerné aux meilleurs élèves finalistes des Exétats enfin de leur donner l’occasion de poursuivre leurs études à l’étranger. Ceci dans le but de les permettre de faire profiter au pays les connaissances acquises à l’étranger dans différents domaines », a-t-elle martelé.

Tshopo qui n’avait jusqu’à présent pas fourni un seul candidat, la première dame a saisi l’opportunité pour appeller les élèves de cette province à fournir d’efforts et à obtenir 85% aux Examens d’État de cette année scolaire, premier critère d’éligibilité.

Elle a, par la suite, exhorté ces derniers à se faire dépister pour connaître leurs états sérologiques dans le cadre de la campagne de la lutte contre la drépanocytose menée par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi.

Le gouverneur intérimaire de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela, a salué l’amour de la première dame envers les Tshopolais marqué par une justice distributive en incluant aussi la Tshopo parmi les provinces bénéficiaires du prix de l’excellence scolaire.

Ledimus/Congoprofond.net


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Goma: Sur recommandation du Premier ministre, le couvre-feu est levé !

Published

on

Le couvre-feu a été levé ce lundi 26 septembre sur toute l’étendue de la ville de Goma. En revanche, il reste en vigueur dans le reste de la province du Nord-Kivu « en attendant l’amélioration des conditions sécuritaires ». Cette mesure avait été décrétée dans cette province dans le but de protéger la population pendant la période des fêtes de fin d’année en 2021, caractérisée par un pic inhabituel d’insécurité.

La levée de cette mesure dans le chef-lieu du Nord-Kivu intervient peu après la mission de suivi-évaluation de l’état de siège « en vue de réorienter les actions pouvant contribuer à rétablir la paix et la sécurité durables dans cette partie de notre territoire national », effectuée par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu

A cet effet, il avait été demandé au gouverneur militaire d’évaluer son efficacité, après les nombreuses plaintes des populations exaspérées par les tracasseries.

« Nous devons nous assurer avec les autorités militaires que nous puissions mettre fin à toutes ces questions, surtout des questions des tracasseries qui ont été mentionnées. Nous estimons que nous, en tant qu’autorités, devons suivre ce que la population nous dit et travailler dans le sens de lui garantir son bien-être. C’est une population qui n’a que trop souffert et donc nous sommes très sensibles aux messages qui nous sont donnés. Nous avons eu aussi cette demande qui nous a été faite, particulièrement pour la ville de Goma, en ce qui concerne les restrictions en termes de déplacements. Nous avons discuté avec le Gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite, réunir le conseil de sécurité et voir les modalités, tout en garantissant la sécurité ici dans la ville de Goma », avait ajouté le Premier ministre Sama Lukonde.

Signalons qu’une première journée ville morte a été observée ce lundi 26 septembre à Goma à l’appel des forces vives et de la société civile en protestation de l’occupation depuis plus de 3 mois de la cité de Bunagana par le M23 et de l’état de siège, jugé inefficace.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising