Connect with us

À la Une

Tanganyika et Haut-Katanga: 111.710 personnes déplacées et retournées en détresse

Published

on

11.710 personnes ont besoin d’une assistance humanitaire urgente dans les territoires de Kalemie, Manono et Moba (Tanganyika) ainsi que dans les territoires de Pweto et Mitwaba (Haut-Katanga).

Parmi elles, 87 000 personnes qui avaient fui, en 2017 et 2018, les violences intercommunautaires à répétition entre les communautés locales ainsi que les opérations militaires contre les groupes armés dans la Province du Tanganyika. Elles sont retournées dans leurs villages depuis juin 2020.

24.710 autres personnes sont toujours en situation de déplacement, selon un rapport produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires et couvrant la période du 15 novembre au 15 décembre 2020.

Certaines se sont déplacées en mars 2020 pour échapper aux tensions entre les forces armées congolaise et zambienne à Moba pendant que d’autres ont fui les violences intercommunautaires à Manono et Nyunzu en janvier 2020.

Une minorité a, quant à elle, fui en 2017 les exactions des groupes armés dans la bande limitrophe entre les provinces du Maniema et du Sud-Kivu.

Toutes ces personnes vivent dans des territoires en phase d’urgence ou de crise alimentaire selon le 18ème cycle de l’IPC.

Elles ont besoin d’une assistance alimentaire d’urgence ainsi que d’une assistance en santé-nutrition, abris, eau, hygiène et assainissement, éducation, protection et relance agricole.

Environ 14.250 personnes ont reçu une assistance en articles ménagers essentiels sur l’axe Nyunzu – Kabeya Mayi.

L’ONG NRC a organisé une foire aux articles ménagers essentiels, couplée avec du cash le 18 novembre 2020 à Kabeya Mayi (34 km au nord de Nyunzu) en faveur de 14.250 personnes déplacées internes qui avaient fui la résurgence des violences intercommunautaires entre janvier et février 2020 et les incursions à répétition des groupes armés opérant au nord du territoire de Nyunzu. Cette assistance, financée par ECHO, couvre les besoins des bénéficiaires pour le dernier trimestre de 2020. Elle est venue compléter l’appui en eau, hygiène et assainissement mis en place par OXFAM ainsi que l’assistance en soins de santé offerte par Médecins du Monde/France pour les mêmes bénéficiaires.

En fin octobre 2020, les ONG CONCERN et ACTED avaient fourni une assistance en cash inconditionnel en faveur de 12.800 ménages déplacés et familles d’accueil à Nyunzu-Centre.

 

 

Thierry Mfundu/CONGOPROFOND.NET