K-WA Advertising

Connect with us

Actualité

Sud-Kivu : L’OIM appuie la campagne de vaccination contre la Covid-19 à Bukavu

Published

on

 

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) appuie la campagne de vaccination gratuite contre la COVID-19, lancée conjointement jeudi 27 janvier dernier par le Programme élargi de vaccination (PEV) et le Programme Nationale de l’Hygiène aux Frontières (PNHF), au Poste-frontière de RUZIZI 2.

L’OIM a facilité le déploiement des services du Programme Elargie de vaccination au post-frontalier de RUZIZI 2. Elle a fournis également une assistance logistique à travers des tentes devant abriter les vaccinodromes, des kits de protection personnelle, composés de masques, paires de gants et blouses (combinaisons). Des tablettes et ordinateurs ont été également mis à la disposition des équipes en charge de la vaccination pour faciliter la transmission des données ainsi que des supports visuels pour sensibiliser les communautés et les voyageurs sur l’importance de la vaccination.

Par ailleurs, des prestataires de santé du PEV et du PNHF ont bénéficié des séances de renforcement des capacités techniques et opérationnelles en matière de vaccination aux points d’entrée, notamment sur la sécurité vaccinale, la surveillance et la gestion des manifestations post-vaccinale indésirable (MAPI). Cette formation a également été axée sur l’analyse de l’acceptation et l’utilisation du vaccin contre la COVID-19 par les populations cibles.

L’appui de l’OIM s’étendra, dans un premier temps, dans les six autres points d’entrée du pays, identifiés par les autorités congolaises pour la mise en place de services de vaccination de masse.

La campagne cible principalement les migrants et les voyageurs qui traversent les frontières ainsi que les communautés transfrontalières et les petits commerçants qui dépendent du commerce transfrontalier dans les zones ciblées, et qui sont exposées aux risques de l’infection au COVID-19 en raison de la forte mobilité transfrontalière et des contacts avec des personnes potentiellement infectées.

Le soutien de l’OIM s’inscrit dans le cadre de son projet visant à faciliter l’accès aux vaccins à tous afin d’augmenter le taux de la couverture vaccinale contre la COVID-19 en RDC, estimé au 20 janvier 2022 à 0.30% (PEV).

Depuis le début de la pandémie de covid19, l’OIM accompagne les efforts des autorités de la RDC à travers notamment la surveillance et le contrôle de la maladie au niveau des points d’entrée et points de contrôle du pays, l’isolement des cas non-sévères, l’équipement de l’INRB en matériels de laboratoire et de dépistage COVID-19 ainsi que dans la Communication des risques et l’engagement communautaire.

Elda Along / Congoprofond.net

À la Une

Ituri : 12 cas de décès en 5 mois à la prison centrale de Bunia 

Published

on

12 cas de décès des détenus ont été enregistrés à la prison centrale de Bunia depuis le début de l’année 2022.

Des chiffres livrés à la presse ce lundi 16 mai 2022 par le directeur de cette maison carcérale.

Le lieutenant Colonel Camille Nzonzi Mokonyo attribue ces décès aux maladies mais aussi au manque des intrants nécessaires au centre hospitalier de cet établissement pénitentiaire.

À la cité aussi il y a des décès chaque jour, nous au niveau de centre de santé de la prison, nous faisons ce qu’on peut faire…”, indique le directeur de cette maison carcérale.

Les 3 médecins et 7 corps soignants de cette structure sont obligés parfois de référer les détenus malades à l’hôpital général de référence de Bunia pour des soins appropriés.

Construite pour une place de 500 détenus, la prison centrale de Bunia compte actuellement 2 191 détenus dont plus de 1200 sont des prévenus.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising