Connect with us

non classé

Sports: En mission de travail au Caire, Kabulo Mwana Kabulo plaide pour la réouverture du stade des Martyrs

Published

on

Le ministre des Sports et loisirs, François Claude Kabulo Mwana Kabulo, est en mission au Caire en Egypte depuis ce lundi 10 avril. Dans son agenda, le patron des Sports congolais va rencontrer la CAF afin de discuter sur des questions essentielles concernant le football congolais notamment la réouverture du stade omnisports des Martyrs de la Pentecôte et raviver la relation sportive entre la RDC et l’Égypte.

A en croire ses proches, la présence du ministre en Égypte et chez la CAF s’inscrit dans la recherche des solutions adéquates et urgentes sur les questions de son secteur qui demeurent pendantes, notamment la réouverture du stade des martyrs qui est en phase de finition de ses travaux de réfection aux standards internationaux de la FIFA.

Outre sa mission avec la FIFA et la CAF sur le problème du stade des Martyrs, le patron des sports congolais sera en tête-à-tête avec son homologue égyptien dans l’optique de raviver la relation du côté sports entre leurs pays respectifs. Il sera essentiellement question de la formation des arbitres congolais et des cadres techniques en vue d’assurer leur bonne prestation aux rendez-vous sportifs.

Animé de la volonté de remettre de l’ordre dans tous les secteurs sportifs, le nouveau ministre Kabulo a déjà lancé des signaux forts en exigeant une discipline stricte au sein des fédérations sportives qu’il rappelle au sérieux.

A titre d’exemple, il a fait savoir que toutes les fédérations qui désirent avoir sa signature pour une quelconque activité sont priées de déposer les dossiers 60 jours avant le début de la compétition afin qu’une étude avec minutie soit effectuée. À en croire son directeur de cabinet, aucun dossier ne sera traité s’il est déposé à moins des jours que prévu désormais par le ministère.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

non classé

Déconstruire le mythe de l’amour malheureux : Une exploration du deuil comme exception

Published

on

Dans la société contemporaine, l’idée que l’amour est souvent synonyme de douleur et de souffrance est profondément ancrée dans notre imaginaire collectif. Cependant, il est grand temps de remettre en question cette croyance largement répandue. Loin des romances tragiques et des chansons mélancoliques, il est crucial de reconnaître qu’il n’y a pas d’amour malheureux, sauf dans le cas du deuil.

Lorsque nous perdons un être cher, que ce soit à travers une séparation, un décès ou une rupture, le chagrin qui en découle peut être accablant. C’est à ce moment-là que l’on peut véritablement parler d’amour malheureux, car la perte engendre une douleur profonde et incommensurable. Cependant, il est essentiel de distinguer cette situation exceptionnelle du vécu quotidien de l’amour.

Loin des clichés romantiques qui glorifient la souffrance amoureuse, il est primordial de reconnaître que l’amour authentique est source de joie, d’épanouissement et de croissance personnelle. En effet, une relation saine et équilibrée repose sur le respect, la communication et la complicité, et non sur la douleur, la jalousie, les préjugés et la frustration.

En revisitant notre conception de l’amour, nous pouvons nous libérer des schémas toxiques qui nous enferment dans une vision négative des relations. En mettant en lumière le fait que le véritable amour est synonyme de bien-être et de bonheur, nous pouvons aspirer à des relations épanouissantes, hilares, joyeuses, rayonnantes, radieuses et équilibrées.

Il est temps de briser les chaînes de l’amour malheureux et d’embrasser une vision plus positive et réaliste des relations amoureuses. Le deuil peut être une exception douloureuse, mais il ne saurait définir l’ensemble de nos expériences amoureuses. Ouvrons nos cœurs à la possibilité d’un amour heureux et épanouissant, loin des carcans de la tristesse et de la douleur.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte