Connect with us

À la Une

Sommet Chine-Afrique : F. Tshisekedi avocat d’une coopération mondiale et régionale pour faire face à la pandémie du coronavirus

Published

on

En sa double qualité de premier vice-président de l’Union Africaine et Représentant de la zone Afrique Centrale, le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a participé activement, ce mercredi 17 juin , au sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la *Solidarité contre le Covid 19* présidé depuis Beijing par le Président Chinois Xi Jimping.

Organisé par liaison vidéo, ce sommet est conjointement proposé par la Chine, l’Afrique du Sud qui assure la présidence en exercice de l’Union Africaine et le Senegal , pays qui co-preside le Forum sur la coopération sino-africaine.

Plusieurs autres dirigeants africains dont les membres de la conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’UA et les présidents des principales organisations sous régionales ainsi que le président de la Commission de l’UA ont participé à ce sommet.

Le Secrétaire général de l’ONU et le Directeur général de l’OMS ont participé comme invités spéciaux.

S’exprimant devant ses paires, le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a d’emblée loué l’initiative de ce sommet et affirmé que cette pandemie constitue une réelle menace à la paix, à la sécurité et à la santé des populations ; elle soumet à rudes épreuves les économies et les systèmes de protection sociale.

« Aucun pays au monde n’est à l’abri de ce fléau », rappelé le président Tshisekedi tout en présentant es mesures prises par le gouvernement congonais dans le cadre de la riposte contre la covid 19.

La RDC, a rappelé le Chef de l’Etat, combine les tests systématiques, le traçage, la mise en quarantaine et le traitement avec la restriction de mouvements et de contacts pour éradiquer la propagation du virus mortel.

Trois mois après l’apparition du premier cas en RDC, le pays a enregistré 4974 cas positifs dont 112 décès.

Dans son exposé, le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a mentionné les défis majeurs auxquels est confronté le pays à savoir l’insuffisance des ressources financières pour une prise en charge gratuite des patients, la réalisation des tests à grande échelle, le déficit des structures de santé, la gestion de transport des malades, la gestion des ressources humaines de pointe, etc.

Face à ces défis majeurs, le chef de l’État a lancé un appel à solidarité et plaidé pour la création d’un Fonds national de solidarité entre peuples ainsi que la coopération mondiale et régionale pour faire face à la pandémie.

Tout en remerciant la Chine pour son apport appréciable dans cette lutte commune en faveur de l’Afrique, le Président de la république a estimé que cette collaboration au niveau bilatéral et continental devra s’étendre au-delà de la COVID-19 pour le développement des intérêts mutuels.

La RDC, a rassuré le chef de l’État, réaffirme son adhésion à la politique commune et à l’action concertée de l’Union africaine, fondée sur la nomination des envoyés spéciaux pour mobiliser les ressources auprès de partenaires, de même que la RDC demeure reconnaissante à l’OMS pour sa contribution.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le Phare : « Rendu public par le VPM Tunda, le rapport d'autopsie contesté par la famille Yanyi » | CONGOFRANCE

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising