Dev Solaire

Connect with us

À la Une

SOCODA : le comité N’yoka Longo clarifie sur le conflit avec Verckys Kiamuangana

Published

on

En conférence de presse ce jeudi 06 février, à l’hôtel Invest Presse, le conseil d’administration a.i de la Société Congolaise des Droits d’Auteurs et des Droits Voisins (SOCODA Coop-CA en sigle) que dirige actuellement le chanteur Joseph-Roger N’yoka Longo dit “Jehrsy Jossart”, patron de l’orchestre Zaïko Langa-Langa, a donné des clarifications sur le conflit qui oppose son comité à l’ex-PCA de cette société, Verckys Kiamuangana Mateta.

C’est pour la première fois, depuis août 2018, que cette société se livre à la presse pour répondre aux préoccupations des journalistes et des amoureux de la culture.

Selon, le conseil d’administration de cette société, depuis le début effectif de cette structure en 2011, ils ont connu plusieurs difficultés qu’ils mettent sans ambages sur l’actif de l’ancien comité qui a brillé par le non-respect de textes, malgré la bonne volonté du ministre de la Culture et des arts qui avait organisé l’assemblée générale élective en 2015 pour mettre fin aux multiples crises et lui doter des statuts convenables.

“L’homme à qui la responsabilité de conduire la société a été confiée en qualité de PCA, (Verckys Kiamuangana Mateta NDLR…) s’est arrangé seul et frauduleusement à modifier les textes pour les tailler à sa mesure. Cette violation aussitôt décriée par le ministre de la Culture et arts et attaquée en justice par quelques associés, est à la base de la nouvelle crise que nous essayons de résoudre”, a dit Jossart N’yoka Longo.

Dans le même ordre d’idées, le PCA ad-intérim de la SOCODA a précisé qu’il n’y a pas conflit entre lui et Verkys, mais ce dernier a un conflit avec la société qui va le traduire en justice dans peu de temps :

“Il n’y a pas un conflit personnel entre lui et moi, mais il a un conflit avec les administrateurs de la SOCODA. Il est démissionnaire; il n’est plus le PCA, il est administrateur comme tous les autres; il a démissionné comme PCA. Les agents sont rester impayés pendant 8 mois, le non payement de loyer, la non répartition des droits durant toute une année…, ainsi que la megestion caractérisée des finances. Un audit à été sollicité pour lui, mais ça traîne. Bientôt nous allons porter plainte pour faux et usage de faux de notre statut, mais aussi pour la megestion et la violation des statuts”, a-t-il conclu.

La SOCODA a profité de l’occasion pour demander aux législateurs de voter des lois pour booster le secteur culturel, spécialement en matière de protection des droits d’auteurs et au gouvernement d’éditer les mesures réglementaires qui puissent accompagner et encadrer leur société dans sa mission de perception des redevances.

Notons également que dans cette conférence de presse, plusieurs administrateurs et les membres de conseil de surveillance étaient présents, entre autres, Mbaki Mazakala Simon, Sukari Elombe, Paul Balenza, Masumu…

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :