Connect with us

À la Une

Siméon Musindondo : «L’Ordre des Architectes n’est pas l’arche de Noé pour embarquer tout le monde !»

Published

on

Au moment où le parlement s’apprête à doter la République Démocratique du Congo d’un cadre légal pour la protection et l’organisation de l’exercice de la profession d’architecte, des voix s’élèvent du côté des praticiens de ce secteur pour dire non à une confusion qui pourrait gâcher la quintessence de cette loi attendue depuis des lustres. «Notre rôle dans la société consiste à concevoir des bâtiments et d’en diriger l’exécution. Nous ne pouvons accepter que des gens s’improvisent architectes et mettre ainsi des vies humaines en danger. La loi que nous attendons ne doit concerner que les architectes et non mélanger les autres corps, notamment les architectes de l’intérieur, les urbanistes, les ingénieurs civils, etc. Ils peuvent créer leur ordre…», a déclaré d’entrée de jeu l’architecte Siméon Musindondo au cours d’un entretien à bâtons rompus avec CONGOPROFOND.NET.

Coordonateur du cabinet Klaroff, Siméon Musindondo a réaffirmé que l’unique cause des écroulements des bâtiments observés récemment à Kinshasa et ailleurs est le non respect des normes. «On prend tout le monde pour bâtir des maisons, et des spécialistes sortent même des familles des clients pour ordonner telle ou telle autre modification. Ce n’est pas sérieux. L’Ordre des architectes va ainsi permettre d’arrêter des intrus architectes», a-t-il martelé, avant de révéler qu’un site web reprenant tous les professionnels du secteur est en chantier.

L’architecte Siméon Musindondo


Conscient que chaque corps de métier a une tache bien précise dans le processus de construction d’un bâtiment, l’architecte reconnait que les urbanistes, architectes de l’intérieur, géotechniciens, des topographes, les électriciens, spécialistes en froid, etc. ont des notions de construction qui les permettent de comprendre comment se construit les bâtiments. «Mais cela ne fait pas d’eux des architectes ! Il s’agit des professions différentes mais complémentaires », a-t-il appuyé.

Tout en faisant noter que l’architecte est aussi créateur d’emplois, ce diplômé d’architecture de l’Institut du bâtiment et des travaux publics (IBTP) conclut que l’Ordre des Architecte permettra, enfin, aux Congolais de s’adresser directement aux bonnes personnes avant de construire. «L’Ordre des Architectes n’est pas l’arche de Noé pour embarquer tout le monde. Toutes les autres professions peuvent également militer pour la création de leurs Ordres professionnels. D’ailleurs, c’est notre souhait. Il existe bien un ordre des médecins et un ordre des pharmaciens, chacun fait son travail et ils sont complémentaires. C’est ce que nous souhaitons également dans le secteur de la construction. », a-t-il conclu.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising