Connect with us

Actualité

RIA : Martine Bukasa quitte Kengo Wa Dondo

Published

on

La présidente de “Groupement pour l’Emergence du Congo”(GEC), Martine Bukasa, vient de démissionner de Républicains Indépendants et Alliés (RIA), plateforme politique dirigée par l’ancien président du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo.

C’est ce lundi 31 août 2020 que Martine Bukasa a rendu publique sa décision finale, au cours d’un point de presse qu’elle a tenu à Fátima, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Au cours de ce point de presse, l’ancienne ministre a lu, à l’intention des journalistes, sa lettre de démission adressée à “l’autorité morale” de RIA, Kengo Wa Dondo. Celle-ci contient les motivations de sa démission et du retrait de son parti politique de RIA.

L’ancienne ministre au Développement Rural a fait savoir que sa décision a été mûrement réfléchie “pour ne pas jeter en pâture un combat de longues années dans l’opposition…”.

Martine Bukasa reproche à Kengo Wa Dondo (R.I.A) d’avoir engagé la plateforme au Front Commun pour le Congo (FCC) sans au préalable en informer les partenaires politiques et recueillir les avis des partis politiques membres du groupement.

Pour Martine Bukasa, la plateforme RIA était devenue une caisse de raisonnance et n’intéresse pas les membres dans la prise d’initiatives et décisions.

Martine Bukasa et son GEC relèvent également l’incapacité de R.I.A à peser au sein du FCC. Elle déplore également le manque de transparence de la part du RIA dans le cadre des élections législatives de 2018, où la présidente de GEC s’est vue confrontée dans le contentieux électoral auprès de la Cours constitutionnelle.

Elle reproche, enfin, au RIA la non prise en compte du changement à la tête du pays.

La dame qui entend faire la politique “autrement” a été vice-ministre de l’Intérieur sous Matata Ponyo et ministre du Développement Rural sous Samy Badibanga.

Émile YIMBU/CONGOPROFOND.NET