Connect with us

Politique

Repenser la décentralisation en RDC pour prévenir la balkanisation

Published

on

La République Démocratique du Congo se trouve à un carrefour crucial de son histoire. La question de la décentralisation s’avère être un élément clé dans la préservation de son unité nationale. Alors que la décentralisation a été longtemps préconisée comme solution, il est temps de remettre en question ses fondements et de proposer une approche iconoclaste pour prévenir la balkanisation.

Au cœur de ce débat se trouve la tension entre la nécessité de reconnaître et d’autonomiser les provinces tout en préservant l’intégrité et l’unité de la nation. La décentralisation telle qu’elle est actuellement conçue doit être repensée. Il est impératif de passer de la simple attribution de missions à une action décisive. Cela requiert l’établissement et l’application de normes strictes, ainsi qu’une autonomie financière et fiscale réelle pour redonner un sens à la société congolaise.

La centralisation excessive a souvent été critiquée pour son incapacité à répondre efficacement aux besoins locaux, mais une décentralisation mal conçue pourrait également conduire à une fragmentation dommageable du pays. Ainsi, repenser la décentralisation en RDC nécessite une approche novatrice, équilibrée et pragmatique.

Il est crucial de reconnaître que la décentralisation ne peut être un processus uniforme, mais plutôt adapté aux réalités locales. Cela implique d’accorder une réelle autonomie aux entités locales tout en préservant l’unité nationale. Un système de gouvernance décentralisée doit être conçu pour garantir une répartition équitable des ressources et des pouvoirs, tout en renforçant le lien entre les citoyens et l’État central.

En outre, la définition et l’application de normes claires sont essentielles pour prévenir les abus et assurer une gouvernance transparente à tous les niveaux. L’autonomie financière et fiscale est un pilier fondamental de cette approche, permettant aux entités décentralisées de répondre aux besoins locaux tout en contribuant à la solidarité nationale.

En somme, repenser la décentralisation en RDC exige une vision audacieuse, éclairée par les leçons du passé et ancrée dans les réalités actuelles. Il est temps de passer de la simple rhétorique à des actions concrètes, afin de préserver l’unité de la nation tout en répondant aux aspirations locales. Cette démarche exige un engagement ferme, une réflexion novatrice et une volonté politique inébranlable pour forger un avenir durable pour la RDC.

TEDDY MFITU

Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Énergie : La Coalition CORAP remporte le prestigieux Trophée de la Voix alternative de l’année en RDC pour son action en faveur de l’accès à l’électricité !

Published

on

By

 

 

Lors de la 7ème édition de la conférence sur l’énergie, DRC NRJ7, qui s’est déroulée du 9 au 11 mai 2024 à Kolwezi, la Coalition des organisations de la Société civile pour le suivi des réformes et l’action publique (CORAP) a été honorée par la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Cette organisation a reçu le prestigieux Trophée de la Voix alternative de l’année en République Démocratique du Congo (RDC) pour ses efforts visant à améliorer l’accès à l’électricité pour tous.

La CORAP, sous la direction énergique d’Emmanuel Musuyu, a été reconnue pour son rôle déterminant dans le secteur énergétique congolais. Depuis sa création, la CORAP s’est imposée comme une plate-forme incontournable rassemblant plusieurs organisations de la société civile congolaise. Son objectif principal est de sensibiliser la population sur l’importance de l’électricité pour le développement socio-économique du pays et de faire pression sur les dirigeants politiques pour améliorer la qualité de la desserte électrique.

Lors de la conférence DRC NRJ7, les défis et les avancées depuis la libéralisation du secteur en 2014 ont été mis en lumière. Les participants ont souligné l’importance d’une collaboration étroite entre les différents acteurs pour surmonter le paradoxe de l’abondance des ressources énergétiques et le manque d’accès à l’électricité en RDC.

Emmanuel Musuyu, coordinateur dynamique et engagé à la tête de la CORAP, a été salué pour son leadership inspirant dans la lutte pour une énergie propre et abordable pour tous les Congolais. Sous sa direction, la CORAP a lancé une vaste campagne nationale axée sur l’accès à une énergie propre, abordable et fiable. Cette initiative vise à informer la population sur le droit fondamental d’accès à l’énergie et à recueillir les préoccupations des habitants en matière de fourniture d’électricité.

L’engagement de la CORAP ne se limite pas à la sensibilisation. L’organisation mène également des actions concrètes pour améliorer l’accès à l’électricité en RDC. Parmi les recommandations formulées par la CORAP, on retrouve la construction de nouvelles centrales électriques, la réhabilitation des barrages existants, l’encouragement des investissements privés dans le secteur de l’énergie, ainsi que la création d’un cadre de suivi et de plaidoyer impliquant les chefs de quartier.

La CORAP a récemment organisé un sit-in devant la direction générale de la Société nationale d’électricité (SNEL) dans la commune de la Gombe, afin d’exiger l’accès pour tous à l’électricité. Cette action a attiré l’attention des autorités et a contribué à mettre la question de l’énergie au centre du débat public.

La CORAP et ses membres continuent de faire pression sur les dirigeants congolais pour une amélioration significative de la qualité de la desserte électrique. Ils sont déterminés à faire entendre la voix des populations congolaises et à œuvrer pour un avenir énergétique radieux pour le pays.

La CORAP appelle tous les acteurs concernés à se mobiliser en faveur de l’amélioration de l’accès à l’électricité en RDC. Les coupures intempestives, les délestages et les problèmes de distribution d’électricité dans les quartiers prioritaires de Kinshasa sont autant de maux qui doivent être résolus pour garantir le bien-être et le développement du pays.

La Coalition CORAP et son leader, Emmanuel Musuyu, sont résolument engagés dans cette lutte cruciale pour l’accès à l’électricité en RDC. Leur détermination et leur action concrète inspirent l’espoir d’un avenir meilleur pour tous les Congolais.

Désiré Rex Owamba /CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte